ZARBOTH — GRAND BARNUM ALL BLOOM (PEEWEE! – PW1002)

Témoin sensible d’une urbanité brutale, Zarboth enfant de la lune (Moon Boy) nous embarque dans un rêve éveillé de surréalité, fantasme d’une autre humanité. Suspendu·e, absorbé·e, hypnotisé·e

par le poète voyageur, l’auditeur et l’auditrice ne sont jamais sûr·es de la tournure que vont prendre les événements.

Zarboth est une orfèvrerie rare, antidote contre le formatage, le consensus et les valeurs dominantes.

« Nous ne pouvons pas sortir ça, le son de la guitare est saturé ».

C’est ce qu’un employé de DOT Record rétorquait à Frank Zappa venant présenter une démo tape de Captain Beefheart.

Avec Grand Barnum All Bloom, le label PeeWee! choisit tout au contraire de réaffirmer son goût pour l’étrange et l’inattendu. Il reprend un compagnonnage amorcé il y a 25 ans avec l’inventif Phil Reptil.

Ce 4ème album explosif du duo Gaillochet-Reptil, qui n’en est pas à son coup d’essai, marque aussi l’arrivée en force du poète chanteur trompettiste Macdara Smith, l’irlandais qu’on attendait.

Zarboth a voulu un disque à l’image de ses concerts, qui laissent son public de 7 à 77 ans (sic) ravi, sonné et joyeux. On vient sans savoir et on ressort en sachant encore moins à quoi l’on vient d’assister. Peu importe, l’important c’est d’être présent sur le moment : This Is The Moment.

Pour celles et ceux qui aiment : Sleaford Mods, No Means No, The Bad Plus, Fred Frith, Living Colour, Sleepytime Gorilla Museum, Pantera, Talking Heads, Frank Zappa, David Lynch.

Musique