Un demi siècle de musique pour la 33e édition du Festival International Nuits d'Afrique

Un demi siècle de musique pour la 33e édition du Festival International Nuits d’Afrique

Le Festival International Nuits d’Afrique (FINA) a souligné, lors de sa 33eédition, un demi siècle de musique en mettant en vedette deux légendes comptant chacun 50 ans de carrières à leur actif : Salif Keita et Tabou Combo.

L’unique Salif Keita, celui par qui tout commence, a donné le coup d’envoi officiel du Festival en offrant – pour le plus grand plaisir de la foule amassée au MTelus – deux heures de chansons rythmées pour marquer ses 50 ans de carrière. La voix d’or de l’Afrique a su mettre en lumière la relève en invitant sur scène Mamadou Diabaté, petit frère du grand Toumani Diabaté. Celui-ci a livré une performance d’une grande virtuosité. Salif Keita a par ailleurs reçu le Prix Nuits d’Afrique pour la Francophonie.

L’ambiance était musicale, dansante et festive pour la clôture du Festival grâce aux mythiques Tabou Combo, qui célèbrent également 50 ans de carrière. Plus en forme que jamais, Tabou Combo a su rassembler des festivaliers de tous âges et de toutes origines sur le site extérieur, au parterre du Quartier des spectacles. Dès la première note, la foule accompagnait chaque paroles entonnées par le célèbre groupe haïtien, et ce jusqu’à la fin de ce concert mémorable.

33e édition du Festival International Nuits d'Afrique