Transport ferroviaire: « L’entente Alstom, Bombardier et la CDPQ apparaît prometteuse », selon le CPQ

Le CPQ  (Conseil du patronat du Québec) a pris acte de l’entente qui intervient entre Alstom, Bombardier Transport et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) quant à la propriété, aux investissements et aux intentions futures pouvant avoir des retombées très significatives pour le Québec.

À première vue, cette annonce permet à Bombardier de poursuivre sa restructuration d’une part et, d’autre part, à Alstom de diversifier davantage ses activités ferroviaires en Amérique du Nord. « Avec la participation de la CDPQ à titre de principal actionnaire au sein d’Alstom, comprenant également deux sièges au comité d’administration, avec les engagements d’Alstom visant à la fois la production, l’ingénierie, la recherche et développement ainsi que les fonctions administratives pour l’Amérique du Nord, le tout basé au Québec, la transaction présente des conditions gagnantes favorisant le développement économique au Québec », affirme Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du CPQ. « De plus, il est évident que les besoins en matière de transports sur rail non seulement au Québec, mais partout en Amérique du Nord représentent un potentiel extraordinaire avec des retombées positives tant économiques que sociales et environnementales. » 

Il faudra maintenant s’atteler à la tâche pour concrétiser le tout dans les semaines, les mois et les années à venir. Parce qu’on le mérite bien, après tous les investissements faits par les Québécois au cours des ans, soit directement ou indirectement.

train, transport