Suzuya lance l’extrait « Hôpital »

Hip Hop, Trap et Tokyo Ghoul

Suzuya, jeune artiste, habitant Grenoble, a débuté il y a tout juste un an, à la sortie de son premier EP « sans toi ». Depuis, il cumule les écoutes, les abonnés et suscite l’enthousiaste général de la scène. Ses écoutes sur Spotify affichent plus de 15 millions, ses vues Youtube dépassent les 14 millions et il a compte déjà plus de 50 000 abonnés sur le ”gram”. Suzuya lance aujourd’hui un premier extrait qui met la table pour la sortie de son premier album complet, prévu à l’automne sous la bannière E.47 Records étiquette basée à Paris, L.A et Montréal. 


« Hôpital » est une pièce percutante aux arrangements sombre « Je saigne mais ça fait pas mal, la vraie douleur est de ne pas pouvoir toucher ce qui est pur sans le salir ».  Derrière l’extrême noirceur contenue dans ce morceau, Suzuya refuse lui aussi de s’abandonner à toute forme de pessimisme. «Hôpital », comme ses autres chansons d’ailleurs, est un message d’espoir déguisé, dans lequel l’auditeur est invité à projeter ses propres démons. Suzaya c’est aussi une musique incapable de se sédentariser, qui passe d’un flow nerveux, à un hip-hop ténébreux à des mélodies au piano.  

Suzuya met là le doigt sur deux de ses qualités intrinsèques. Un : la profondeur de son écriture, étonnante pour un jeune rappeur mais finalement logique quand on sait qu’il a toujours été passionné de poésie, au point de recevoir les félicitations de ses professeurs pour ses jeux de mots et son amour du verbe. Deux : le soin apporté à ses visuels, qui piochent allègrement dans le manga Tokyo Ghoul. Une véritable influence : « Dans cet anime, les personnages ont des valeurs que j’aime beaucoup. Ils ont des tourments, mais ils les transforment en quelque chose de positif, un peu comme si leur souffrance faisait d’eux des hommes plus forts. » Ses chansons, ce sont des messages d’espoir, dans lesquels l’auditeur est invité à projeter ses propres démons.  L’identification est forte, et explique sans pourquoi certains de ses singles cumulent plus de 5 millions de vues (« Chutes d’étoiles »).

EN ÉCOUTE ICI 

Téléchargement de la photo de presse
Téléchargement du visuel extrait 
Téléchargement de la biographie

Hip Hop, Musique