Kandle

STICK AROUND & FIND OUT

CÉLÉBRANT SON INDÉPENDANCE RÉCEMMENT EMBRASSÉE, L’AUTRICE-COMPOSTRICE-INTERPRÈTE REVIENT À LA CHARGE AVEC UN EP CHARGÉ DE SENS ET D’APLOMB. DISPONIBLE PARTOUT DÈS MAINTENANT. 

Après avoir incarné la catharsis sous ses multiples coutures, Kandle se donne le droit à l’émancipation. Quelque part entre la chanteuse de blues et la rockeuse ambitieuse, et ayant jusqu’ici donné une voix et un visage, pour mieux les guérir, à un bon nombre de récits où se déploient les amours déchues, la dépression, les agressions sexuelles, la maladie chronique et l’impuissance, l’artiste fait depuis toujours le pari de créer sans filtre. Portant en elle l’héritage de Nancy Sinatra, Billie Holiday, Shirley Bassey et celui d’autres femmes fortes d’une époque révolue, Kandle remplit sa promesse : celle d’écrire vrai et cru, et de chanter avec son cœur, et son cœur uniquement, loin du surproduit, loin du léché à outrance.

En 2020, avec des égratignures aux jointures et un peu de sang au collet, l’autrice-compositrice-interprète rentre chez elle, débordante d’histoires à raconter. Battante devant l’adversité, malgré qu’elle se retrouve sans le sou et sans adresse fixe, elle décide néanmoins d’aligner ses pas vers l’avant. Avancer. Se mouvoir. C’est ainsi qu’est né STICK AROUND & FIND OUT, tandis que Kandle fait une première incursion dans le monde de la musique indépendante, n’emportant avec elle qu’une valise et une poignée de chansons, de Nashville à Londres en passant par Montréal. À chaque ville, sa pièce franche. 

Du solide coup d’envoi donné avec « Spell » — la pièce phare à la fois grisante et décapante est un hit en puissance, sur laquelle on peut également entendre Youth —jusqu’au sentiment d’atterrissage transmis par la sobre ballade « Happy Pills », le EP se décline en sept titres portés par une dégaine rappelant le groove et les sonorités propres aux seventies, sans le kitsch.  Depuis le printemps en sont déjà sorti trois titres porteurs : « How Can You Hurt Me », « Little Bad Things » et « Better Man ». Joyau pur et véritable hymne au féminisme, à la libération et au courage, ce dernier transmet un message à la fois dur et nécessaire, un message que l’artiste arbore depuis longtemps entre la peau et la chemise. Il s’agit d’un appel aux prises de conscience, d’un refus résolu des conduites déviantes et un rejet absolu de la culture du secret devant les abus. L’ère du silence a assez duré.

Forte de ses dix ans dans le paysage musical — au cours desquels elle se sera mérité un prix Prism et une nomination aux Junos, aura sillonné l’Amérique du Nord au même titre que l’Europe, en plus d’avoir collaboré avec un impressionnant bassin d’artistes internationaux —, Kandle est en pleine possession de ses moyens, la voix aussi savamment brumeuse, mais plus incandescente que jamais. Et c’est avec assurance qu’elle nous tend STICK AROUND & FIND OUT, une courte œuvre parfumée d’une saisissante odeur de fumée. Celle de la terre incendiée, sur laquelle construire plus fort.

Musique