on frap

SHREEZ PRÉSENTE « ON FRAP »

APRÈS AVOIR PRIS L’INDUSTRIE PAR SURPRISE EN GAGNANT LE PRIX DE LA CHANSON SOCAN 2019 POUR LE TITRE « ON FOUETTE », RÉALISÉ EN COLLABORATION AVEC TIZZO, SOFT ET 4590’Z, SHREEZ LANCE SON ALBUM SOLO – ON FRAP –VIA CANICULE RECORDS.

Le fait est avéré : Shreez a su se tailler une place importante dans l’écosystème rap de la belle province. Il présente aujourd’hui son premier album « On Frap ». Débarquant sans cérémonie avec un son trap impeccable et son jargon plus grand que nature, l’artiste boulimique de studio fait appel aux meilleurs beatmakers du moment (Ruffsound, PC, Alex DaGreat, DicePlay, Alain) et y va de costauds featurings en s’entourant de la grande famille Canicule Records — Tizzo, Soft, Ice, Gnino —ainsi que de White-B, Izzy S et Rosalvo pour offrir le meilleur d’une musique qui se démocratise sans se dénaturer.  

Le gars brise les codes et c’est d’ailleurs son franc-parler, son aplomb et sa manière unique d’aborder son rap qui lui vaut les éloges dans un genre qui se détache aujourd’hui de la rue et de son passé sans toutefois cracher dessus.

Originaire du quartier Fabreville à Laval, Shawn Volcy,  plus connu sous le nom de Shreez baigne dans la culture hip-hop depuis son tout jeune âge. À l’adolescence, il est influencé par la vague de rap drill de Chicago mené par Chief Keef, et Young Chop. Plus tard il se ressource dans la vague trap d’Atlanta et tire ses inspirations de Gucci Mane et des nombreux artistes de son label Brick Squad. C’est à ce moment où il rencontre, Tizzo avec qui une chimie exceptionnelle  se forme et laisse place à de nombreuses collaborations. Ensemble, ils ont su se tailler une place importante sur la scène hip-hop avec des projets comme 51tr4p fr4p50 et Fouette Jean-Baptiste. Ces nombreuses collaborations ont donné naissance au titre mythique «On Fouette »  qui leur a permis d’être récipiendaires du prix de la chanson SOCAN en 2019 et qui a certainement contribué à remplir trois fois le Club Soda. 

Tandis qu’il fallait auparavant se tourner vers les États-Unis pour s’envoyer du street rap dans les oreilles, le public québécois peut désormais compter sur une scène locale hautement engagée, accessible (notamment grâce aux réseaux sociaux et ses DM) et de plus en plus riche pour le brasser.

Musique