Restaurants Canada exhorte le Parlement à élargir 
les programmes de soutien fédéraux

Maintenant que le Parlement est de retour en session, Restaurants Canada a hâte de se remettre au travail avec les élus pour s’assurer que les entreprises de restauration durement touchées auront suffisamment de soutien fédéral pour passer l’hiver.

« Les restaurants sont essentiels pour raviver les rues principales partout au Canada et pour alimenter la reprise économique de notre pays, mais ils doivent d’abord survivre », déclare Todd Barclay, le président et PDG de Restaurants Canada. « Les programmes de soutien fédéraux sont actuellement trop restrictifs et laisseront dans le froid beaucoup trop de restaurateurs assidus, alors qu’ils continuent à faire face à la pandémie en cours. Pendant que notre gouvernement était en pause, les 90 000+ petites et moyennes entreprises qui composent le secteur essentiel de la restauration se sont battues pour garder leurs portes ouvertes. Ces entreprises méritent des programmes de soutien fédéraux qui les aideront à continuer de contribuer au tissu social et économique de leurs communautés. »

Les résultats de sondage révèlent un écart entre le soutien disponible et le niveau de besoin

Selon les dernières données de sondage de Restaurants Canada :

  • 90 % des entreprises de restauration ont compté sur les subventions fédérales d’aide salariale ou pour le loyer pour les aider à survivre à la pandémie, mais seulement 20 % sont admissibles au nouveau Programme de relance pour le tourisme et l’accueil.
  • La grande majorité des restaurants fonctionnent à perte ou rentrent à peine dans leurs frais depuis tout le long de la pandémie ; 8 opérations sur 10 soit perdent de l’argent de manière constante depuis la fin de la première vague d’isolements l’année dernière, soit s’en sortent avec une marge bénéficiaire de 2% ou moins.

Sans un meilleur accès à un soutien financier, la plupart des entreprises de restauration auront du mal à continuer à payer leur personnel, et beaucoup devront envisager de fermer définitivement sous le poids d’une dette écrasante.

Recommandations de Restaurants Canada

Restaurants Canada demande les changements suivants aux programmes de soutien fédéraux, afin d’aider les entreprises de restauration à continuer de contribuer à la création d’emplois, à la croissance économique et aux quartiers dynamiques à travers le pays :

  •   Un seuil d’admissibilité commençant à 10 % (au lieu de 40 %) de baisse des revenus pour le nouveau Programme de relance pour le tourisme et l’accueil, avec un taux de subvention salariale qui est calculé à 1,2 fois le pourcentage de baisse des ventes, jusqu’à un maximum de 75 %, pour garantir que les restaurants peuvent survivre à la pandémie en cours.
  • Une plus grande exonération du remboursement de tous les prêts commerciaux garantis par le gouvernement et une prolongation des délais de remboursement des prêts par le biais du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC).
  • Des crédits d’impôt ou autres sources de financement pour couvrir les coûts exorbitants engendrés par les dépenses de sécurité reliées à la pandémie.

Pour de plus amples informations sur ce dont les restaurants du Canada auraient besoin pour survivre alors qu’ils continuent de faire face à la pandémie en cours, visitez : SupportRestaurants.ca

restaurant

mononews logo white


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top