Résolution du conflit de travail chez ABI : un soupir de soulagement

Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) se réjouit d’apprendre que les travailleurs d’ABI ont voté à près de 80% l’acceptation de l’offre patronale. Il s’agit certainement d’un soulagement tant pour les travailleurs et leurs familles, que pour l’employeur et l’ensemble de la communauté de la région. 

« Nous avons suivi étroitement l’évolution du dossier depuis son début, il y a 17 mois, avec toutes les conséquences qu’on peut bien comprendre pour tout un chacun », affirme Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du CPQ. « Il revenait aux deux parties de trouver un terrain d’entente et c’est ce qui se produit aujourd’hui. »

Tout au long de ce conflit, le CPQ s’est abstenu de commenter publiquement la situation, les pourparlers, les déclarations publiques et les divers développements qui ont eu cours, afin d’éviter de jeter de l’huile sur le feu.

« Lors d’un conflit de travail aussi long, il reste toujours des plaies de part et d’autre qui prennent du temps à se cicatriser. Chacun devra y mettre du sien pour que, espérons-le, l’usine puisse reprendre une production optimale et durable au cours des prochains mois. Il en va de la prospérité pour tous », de conclure M. Dorval.

conflit de travail, CPQ