Dylan Phillips

Premier EP solo pour Dylan Phillips multi-instrumentiste et membre de Half Moon Run: « Undercurrents »

Dylan Phillips, membre du populaire groupe Half Moon Run, et récipiendaire d’un prix Juno en 2020,  présente « Undercurrents », un mini-album solo de cinq titres. Phillips avait mis la table plus tôt au mois de juillet avec la pièce « Candle Eyes » qui était accompagnée d’un sublime vidéo aux images époustouflantes. Phillips appartient à cette génération de pianistes sans œillères. Bien ancré dans la sphère feutrée néoclassique, Phillips célèbre la sensibilité mélodique classique de façon magistrale. 

Le pianiste possède une stupéfiante maîtrise technique, il maîtrise à tout coup la finesse dans les enchaînements et propose, avec un naturel déconcertant un équilibre dans les effets. Le EP a été enregistré au Studio Bathouse de Bath en Ontario. « Undercurrents » est une réalisation de Phillips, avec l’aide de l’ingénieur Nyles Spencer. Le pianiste a fait appel à Chris Shaw au mix et Ryan Morey au matriçage. 

Le piano classique a toujours pris une grande place dan/s l’univers créatif du multi-instrumentiste originaire de la vallée de Comox, en Colombie-Britannique. Il a rencontré Conner et Devon, puis à trois ils ont formé Half Moon Run, alors qu’il faisait encore son D.E.S.S. (équivalence de maîtrise), avec André Laplante au Conservatoire de Musique de Montréal. On connaît la suite de l’histoire : tournée mondiales, disques d’or et présence au billboard. 

Malgré son horaire chargé, Dylan Phillips a toujours pris le temps de composer au piano, qui est selon lui « sa forme de création la plus vraie ». Pour notre plus grand plaisir, il campe enfin sur disque les superbes pièces restées trop longtemps entre les murs de son salon. 

Dylan Phillips -album


« Ce EP est une collection de pièces que j’ai écrites dans mon salon au cours des dernières années. Jouer du piano a toujours été ma principale source de thérapie et de vérité. À bien des égards, ces morceaux sont une sorte de méditation sur des pensées et des sentiments que je n’aurais pas su exprimer autrement. Le processus d’écriture est souvent de nature improvisée, bien qu’il ait fallu beaucoup de temps pour donner aux idées une forme plus aboutie. Je n’ai jamais eu l’intention de les mettre au monde, mais grâce au soutien et aux encouragements de mes amis proches et de ma famille, j’ai décidé de franchir le pas et d’amener cette musique au-delà de la sécurité de ma propre maison. » Dylan Phillips 

Les adeptes de Nils Frahm, Jean-Michel Blais et Alexandra Stréliski seront conquis en quelques secondes. On attend un mini-album disque gracieux et mélancolique.

Musique