PEQ

PEQ: « Un pas dans la bonne direction », selon le CPQ

Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) a pris acte de l’annonce faite aujourd’hui par la ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, concernant le Programme de l’expérience québécoise (PEQ).

« En mai dernier, alors que le gouvernement provincial avait fait des annonces concernant la réforme du PEQ, le CPQ avait souligné qu’il subsistait des inquiétudes à l’égard de certains impacts touchant les milieux de travail. Nous considérons que les annonces faites aujourd’hui sont un pas dans la bonne direction et permettent de répondre à certains besoins des employeurs, besoins qui persistent malgré la crise sanitaire que nous traversons », affirme Karl Blackburn, président et chef de la direction du CPQ.

Au passage, le CPQ tient à saluer l’ajout d’une clause de droits acquis pour les étudiants qui ont obtenu leur diplôme cette année. Il s’agit d’une amélioration qui est bienvenue et qui facilitera l’accès au marché du travail. Par contre, le CPQ croit que le travail doit se poursuivre pour continuer pour faire en sorte que notre système d’immigration puisse répondre aux besoins des employeurs du Québec. En ce sens, soulignons que les projets pilotes, comme celui consacré aux préposées aux bénéficiaires, aux technologies de l’information ou à la transformation alimentaire, sont bien accueillis par le milieu des affaires. Nous encourageons le gouvernement à parfaire ces programmes et à en élaborer d’autres.

PEQ

politique Québec