lysandre

Lysandre premier album

Présente son premier EP « Maison-Dieu » sous l’étiquette Chivi Chivi 

Lysandre présente « Maison-Dieu » un premier mini-album de 4 titres. Virtuose du piano (passée par la Royal Academy of Music de Londres), membre et accompagnatrice de différents groupes (The Loodies, Girl Ray), il est maintenant temps pour l’auteure-compositrice-interprète de présenter sa pop aérienne. Pour l’épauler, Lysandre a fait appel à précieuse collaboration de Blaise Émard à la réalisation, Valentin Ignat (Helena Deland) et Emmanuel Éthier (Jimmy Hunt, Corridor) au mix. Une prose poignante, des mélodies vocales planantes et des synthétiseurs frontaux, voilà ce qu’on retrouve, entre toute autre chose, dans cette maison.

Au travers de 4 chansons faisant chacune référence à des personnages de différentes mythologies, « Maison-Dieu »  s’érige comme un temple à leur effigie. 

«  Perséphone » est une déesse grecque capturée pour devenir reine des enfers, et passer la moitié de l’année sous terre et l’autre à l’air libre.  La chanson raconte par analogie, l’idée selon laquelle des lieux de réconfort existent dans nos territoires souterrains et qu’il est possible d’apprendre à vivre avec ses démons. «  Artémis » est la déesse grecque de la forêt et de la nature sauvage, symbolisée par le cerf. À travers le bouillonnement du désir amoureux, la chanson invite à se perdre en refusant la peur de l’inconnu, un éloge à la témérité et à l’abandon. Appartenant à une mythologie plus intime, «  Kaïma » est la figure de l’alter-ego, une alliée qui se présente dans les moments de difficulté et aide à les traverser. Elle est une main tendue pour prendre action sur sa vie de façon bienveillante. Dans « Ulysse » , aborde les voyages qui parcourent à la fois le territoire et les chemins intérieurs. S’inspirant du mythe grec de l’Odyssée, la chanson raconte le courage et la résilience qui peuvent surgir face aux épreuves de la vie. 

Musique