Les habitudes de transport évoluent: une nouvelle étude de Kia Canada révèle que les mentalités des Canadiens et des Québécois ont changées avec la pandémie de la COVID-19

Les confinements liés à la COVID-19 ont bouleversé notre « normalité » et poussé les Canadiens à modifier leur quotidien, réévaluer la façon dont ils voyagent et redéfinir ce qu’ils peuvent faire pour avoir un impact plus positif sur l’environnement. Devant cette évolution, Kia Canada a demandé à la firme de sondage canadienne Angus Reid 1 de réaliser un sondage omnibus visant à évaluer les habitudes de transport des Québécois et Canadiens, ainsi que leurs connaissances et leurs idées préconçues sur les véhicules électriques. L’objectif était de déterminer ce que les Canadiens pensent des véhicules électriques, afin de pouvoir ensuite leur démontrer que finalement, passer aux véhicules électriques est beaucoup plus simple qu’ils ne le pensent.

Les résultats montrent que, depuis le début de la pandémie, 72 % des Québécois et 79 % des Canadiens se sentent davantage en sécurité lorsqu’ils se déplacent en voiture et 38 % des Canadiens et 46 % des Québécois sont plus conscients de leur impact sur l’environnement. D’ailleurs, plus de la moitié des personnes interrogées affirment avoir l’intention ou envisager de choisir un véhicule électrique lors de leur prochain achat, afin de réduire leur empreinte carbone.

Une conscience collective verdissante

Le goût des consommateurs pour tout ce qui est durable augmente et, depuis 2015, Kia Canada a mis plus de 8 000 véhicules électriques en circulation. Au cours des trois dernières années, les ventes de ces véhicules connaissent une croissance à trois chiffres, ce qui prouve bien que les Canadiens s’orientent de plus en plus vers des choix qui tiennent compte de l’environnement et verdissent leur consommation pour protéger la planète. Cependant, l’étude a révélé que 80 % de Québécois et 82 % des Canadiens ne se sont jamais assis au volant d’un véhicule électrique. Pour comprendre ce phénomène, Kia a identifié plusieurs fausses idées qui font obstacle à l’adoption franche des véhicules électriques, dans le but de donner aux Canadiens les faits dont ils ont besoin pour pouvoir choisir un véhicule électrique en toute confiance.

Idées préconçues répandues et faits sur les VÉ

Le sondage national a montré que les Canadiens citent quatre raisons principales lorsqu’ils hésitent à adopter l’électrique : la disponibilité des stations de chargement, la durée du chargement, l’autonomie et le coût plus élevé des véhicules électriques.

Kia Canada croit fermement que les consommateurs ont besoin d’informations exactes pour prendre des décisions éclairées. Offrant la gamme de véhicules verte la plus étendue de tous les constructeurs de marques de masse, Kia Canada est convaincue que l’expérience est indispensable à l’adoption des véhicules électriques et s’engage à corriger les fausses idées qui mettraient en doute la capacité des véhicules électriques à parcourir les distances en toute sécurité, de façon économique et en prenant soin de l’environnement.

Idée préconçue no 1 : la disponibilité des stations de chargement électriques

Chaque jour, de nouvelles aventures rythment la vie des Canadiens. Qu’ils aillent faire leurs courses, amènent leurs enfants à l’école ou les accompagnent à leurs entrainements de hockey, les Canadiens comptent sur leur véhicule pour leur permettre de faire tout ce qu’ils ont à faire, sans problème.

C’est là que les fausses idées sur le chargement des véhicules électriques foisonnent : parmi les répondants, 47 % des Canadiens et 44 % des Québécois n’envisagent pas l’achat d’un véhicule électrique, et parmi eux 50 % des Canadiens et 34 % des Québécois pensent qu’il est difficile de trouver une station de chargement et 30 % des Canadiens et 25 % des Québécois pensent ne pas pouvoir installer un chargeur chez eux.

Seuls les faits peuvent alléger les doutes : ChargeHub, la première application de localisation des stations de chargement au Canada, répertorie plus de 14 000 stations de chargement publics (niveau 2 et 3) dans tout le Canada. Il est donc facile pour les conducteurs de recharger facilement leur véhicule au supermarché, dans une station essence ou au restaurant. D’ailleurs, le nombre de nouvelles stations de chargement a augmenté de 50 % d’une année sur l’autre et les rendant plus accessibles que jamais. 1

À la grande surprise des Canadiens, le chargement des véhicules électriques se fait à domicile 71 % du temps. 3 Kia fournit un chargeur de niveau 1 à l’achat d’une Soul EV, d’un Niro EV et d’un Niro PHEV, offrant ainsi aux Canadiens la possibilité de charger leur véhicule sans quitter leur domicile.

Idée préconçue no 2 : la durée du chargement des VÉ

Au Canada, 68 % des propriétaires de véhicules affirment conduire moins de 50 km en moyenne par jour. Les véhicules électriques sont, pour ces personnes, une option tout à fait réaliste et durable pour leur quotidien. Avec une autonomie maximale de 385 km avec une seule charge, les modèles électriques populaires de Kia peuvent soutenir un conducteur moyen jusqu’à environ une semaine, sans besoin de s’arrêter pour recharger. Les propriétaires qui ont optés pour une installation facile d’un chargeur à domicile n’ont pas à s’inquiéter, puisqu’il leur suffit de brancher leur véhicule à leur arrivée, de le recharger pendant la nuit et de repartir le lendemain matin, avec une batterie pleine.

Et, s’il faut recharger en cours de route, tous les véhicules électriques de Kia se chargent à 80 % en moins d’une heure à l’aide d’un chargeur de niveau 3 (100 kWh). Cela signifie qu’en cas de besoin, le conducteur peut brancher son véhicule pendant qu’il fait ses courses ou prend son déjeuner et il sera prêt à reprendre la route.

Idée préconçue no 3 : l’autonomie des VÉ

La fermeture des frontières internationales lors de la pandémie nous a ouvert les yeux sur les possibilités de voyage dans notre beau pays, le Canada, qui est maintenant considéré comme LA destination de choix. D’ailleurs :

·         66 % des propriétaires de véhicules affirment utiliser leur véhicule pour des trajets courts et longs;

·         Dans les six prochains mois, 47 % des répondants désirent voyager au sein de leur province et 33 % au Canada

Ce sont ces voyages plus longs qui inquiètent les Canadiens lorsqu’on leur parle de véhicules électriques, car ils doutent de leur autonomie et ne croient pas ils puissent parcourir de longues distances :

·         81 % des Québécois et 84 % des Canadiens ne savent pas que beaucoup de véhicules électriques peuvent parcourir plus de 350 km avec une seule charge

Les Canadiens seront donc heureux d’apprendre que les véhicules électriques de Kia proposent une autonomie impressionnante (jusqu’à 385 km avec une seule charge), des performances dynamiques et puissantes, et une conduite passionnante et efficace.

Et pour ceux qui veulent rouler électrique, mais ont besoins de parcourir encore plus de kilomètres, les versions hybrides (VÉH) et hybrides rechargeables (PHEV) du Kia Niro offrent à la fois les avantages environnementaux d’un moteur électrique et l’autonomie prolongée d’un moteur à combustion pour les longs trajets hors de la ville. Le meilleur des deux mondes!

Idée préconçue no 4 : le coût des VÉ

Chaque achat de véhicule demande un engagement financier conséquent. L’enquête indique que des répondants qui n’envisagent pas l’achat d’un véhicule électrique, 53 % des Québécois et 59 % des Canadiens pensent que les véhicules électriques sont trop chers à l’achat et à l’entretien.

Passer d’un véhicule à combustion à un véhicule électrique n’est pas aussi cher qu’on pourrait le croire. D’ailleurs, les propriétaires de véhicules électriques économisent de l’argent toute l’année, car le prix de l’électricité est de loin inférieur à celui de l’essence et les coûts d’entretien sont beaucoup plus faibles. De plus, le gouvernement du Canada propose des incitatifs fédéraux pouvant aller jusqu’à 5 000 $ à l’achat d’un véhicule zéro émission (ZEV) et certaines provinces, comme la Colombie-Britannique et le Québec ajoutent également 3 000 $ et 8 000 $ respectivement à ce montant. C’est donc le moment idéal d’adopter un véhicule électrique et un mode de vie plus écologique. Votre portefeuille et la planète vous en remercieront.

C’est le moment d’adopter l’électrique

La majorité des Canadiens n’ont jamais conduit de véhicule électrique et Kia Canada est là pour aider les consommateurs à comprendre les réels avantages des véhicules électriques et leur montrer que le passage à l’électrique est beaucoup plus facile qu’ils ne le pensent.

Des trajets quotidiens aux voyages de longues distances, les véhicules électriques de Kia ont « Le pouvoir de surprendre » et sont là pour aider les Canadiens à parcourir la distance. Pour en savoir davantage sur le choix de véhicules électriques de Kia, leurs coûts et les incitatifs fédéraux, visitez kia.ca/voituresvertes.

À propos de Kia Canada

Kia Canada Inc. (KCI), fondée en 1999, est une filiale de la Kia Motors Corporation (KMC) basée à Séoul, en Corée du Sud. La gamme complète de véhicules primés Kia offre une qualité de classe mondiale et la satisfaction client grâce à un réseau de 195 concessionnaires répartis dans tout le pays. La société emploie 170 personnes à son siège social de Mississauga, en Ontario, ainsi que dans différents emplacements à travers le Canada et à son bureau régional de Montréal, au Québec. Le slogan de Kia « Le pouvoir de surprendre » symbolise l’engagement de la société, à l’échelle mondiale, à surpasser les attentes des clients par le biais de l’innovation automobile soutenue.

Qu’il s’agisse de modèles compacts, de multisegments ou de véhicules électriques parmi les meilleurs de l’industrie, chaque Kia offre une combinaison supérieure d’ingénierie de précision, de performances exceptionnelles, de caractéristiques innovatrices et de systèmes de sécurité avancés. Kia a vendu plus d’un million de véhicules, y compris des modèles populaires au Canada comme la Soul, la Forte, le Sportage, le Sorento et la Stinger, et a ajouté récemment à sa gamme le Seltos et la K5. Pour en savoir plus, visitez kia.ca ou FacebookLinkedInTwitter et Instagram.

automobile, sondage