Le lab culturel

LE LAB CULTUREL DE CULTURE POUR TOUS DÉVOILE LA COHORTE 2020

Seul incubateur exclusivement dédié à la réalisation de projets numériques innovants en culture au Québec, le Lab culturel de Culture pour tous dévoile officiellement sa toute nouvelle cohorte. Cette année, les six projets retenus proviennent de quatre régions du Québec – Abitibi-Témiscamingue, Bas-Saint-Laurent, Capitale-Nationale et Montréal – et touchent à plusieurs disciplines – musique, théâtre, art numérique et cinéma. Ils s’inscrivent dans deux volets d’intervention : Éducation ou Découvrabilité.

Un incubateur de changement à l’ère de la COVID-19

En ces temps de crise, le lancement du Lab culturel 2020 vient réaffirmer le rôle capital des processus de recherche et de développement dans le cadre de la relance de l’économie québécoise. En misant sur des modalités d’incubation axées sur l’innovation, le Lab culturel se positionne comme un véritable agent de soutien au changement. Il offre d’accompagner les organismes, non seulement dans la mise en œuvre d’un projet mais surtout dans la réalisation de leur vision, à une période où leur évolution demeure cruciale.

« La crise actuelle nous rappelle l’importance des arts et de la culture et nous force à les voir sous un angle nouveau. Nos habitudes seront certainement changées à jamais, explique Louise Sicuro, présidente-directrice générale de Culture pour tous. Il est particulièrement intéressant de pouvoir contribuer à la naissance de projets créatifs et innovants alors que nous naviguons en pleine tempête. »

Des projets uniques et innovants

Cette année, six projets ont su gagner le cœur du jury et bénéficieront d’un accompagnement du Lab culturel sur une période d’un an.

  •  Se réapproprier le lac Osisko, une expérience à créer (Collectif Territoire, Rouyn-Noranda) – Une expérience interactive sera développée en cocréation avec des élèves de 6e année du primaire. Inspirée de la réalité augmentée, l’œuvre numérique in situ mettra en valeur un aspect du patrimoine culturel lié au lac Osisko, sensibilisant les visiteurs à l’enjeu de pollution auquel il fait face depuis des années.
  • Création numérique avec adolescent·e·s en contexte de médiation de l’art actuel (Musée ambulant, Québec) – Utilisé dans un contexte d’éducation artistique avec des adolescent·e·s, un outil technologique permettra de réaliser des projets de création numérique axés sur le passage du dessin 2D à la modélisation 3D. Envisagé en mode clés en main, il pourra ensuite être partagé avec l’ensemble du réseau scolaire et culturel.
  • Prototype de boîte à outils de cinéma en ligne (Mediafilm, Montréal) – Cette boîte à outils vise à favoriser la présence et l’usage du cinéma dans les classes du secondaire. Elle permettra de recenser, structurer et rassembler en un seul endroit le contenu pédagogique québécois lié au cinéma francophone. Le tout se réalisera grâce à une démarche d’innovation ouverte, regroupant des acteurs de différentes disciplines.
  • Découvrabilité et promotion de la plateforme d’écoute musicale Nikamowin (Musique nomade, Montréal) – Ce projet vise à améliorer la découvrabilité de la plateforme d’écoute en ligne Nikamowin, dédiée à des œuvres musicales d’artistes autochtones. Il s’agit de mieux l’intégrer dans le web sémantique et d’en décloisonner les contenus.
  • Liens mutuels (Paralœil, Rimouski) – Dédié aux OBNL et coopératives culturelles du Québec, cet outil vise à favoriser la découvrabilité et la structuration des données du site web d’un organisme, tout en soutenant le développement de sa littératie numérique. Dans sa démarche, le projet s’appuie sur une vaste opération de concertation menée à l’échelle de la province, à la croisée des milieux artistique et numérique.
  • Conception d’outils numériques innovants pour apprécier le théâtre jeune public à l’école (Théâtres Unis Enfance Jeunesse, Association Théâtre Éducation du Québec et la Maison Théâtre, Montréal) – Né d’une collaboration inédite entre les milieux de la production, de la diffusion et de l’éducation, ce projet vise la création d’une solution numérique permettant aux enseignant·e·s en art dramatique et à leurs élèves de se familiariser avec la richesse du théâtre jeunesse québécois. L’équipe se penchera notamment sur les enjeux liés à la mise en ligne de captations de spectacles.Un accompagnement personnalisé pour chacunLes incubé·e·s du Lab culturel reçoivent un financement pouvant atteindre 20 000 $ par projet, en plus d’un accompagnement professionnel d’une valeur de 5 000 $. Ils sont également mis en relation avec des expert·e·s reconnu·e·s dans leurs milieux et bénéficient du soutien de professionnel·le·s pour la promotion de leur projet.D’une durée maximale de 12 mois, l’incubation des projets a commencé le 1er avril 2020 et se terminera le 31 mars 2021. Pour plus de détails, visitez : labculturel.ca

Numérique