Le Dressing de Jessica, une des pionnières de la revente en ligne de pièces griffées d’occasion

Alors que la crise nous impose de revoir nos habitudes de consommation, la mode seconde main gagne immensément en popularité. Secret bien gardé d’une petite communauté d’amatrices de belles pièces et de grandes marques à moindre coût, une petite entreprise de Nominingue dans les Laurentides, tire mieux que jamais son épingle du jeu. Fondée en 2014 par Jessica Croisetière, une ambulancière passionnée de mode, Le Dressing de Jessica est une boutique en ligne qui permet de vous vêtir de façon abordable et écoresponsable en plus d’offrir un service de revente, afin de rentabiliser le contenu inutilisé de votre garde-robe.
Achat local et responsableDans le contexte économique actuelle causé par la pandémie mondiale, acheter local revêt une importance capitale pour la survie des petites entreprises d’ici. Pour freiner la surconsommation de vêtements dans les grands magasins et le gaspillage vestimentaire, Jessica Croisetière donne une deuxième chance à des vêtements neufs et usagés de toutes les tailles et de tous les prix afin d’encourager une façon de consommer plus écoresponsable.
Parmi les pionnières au Québec dans le domaine de la revente de vêtements en ligne, Jessica réalise la quantité astronomique de vêtements qu’elle possède lors de son premier déménagement à l’âge de 22 ans.Ne voulant pas se débarrasser de morceaux en excellent état et pour lesquels elle avait dépensé une somme considérable, elle affiche ses vêtements usagés à vendre sur Facebook et son concept fait rapidement boule de neige! L’engouement est palpable et les gens de son entourage font appel à ses services pour vendre leurs vêtements usagés.Quelques années plus tard, la jeune ambulancière lance le site web www.ledressingdejessica.com pour afficher un large inventaire de vêtements de luxe et prêt-à-porter et permettre aux clientes de magasiner dans le confort de leur salon en réalisant des économies.
Véritable caverne d’Ali Baba
Des vêtements pour femmes et même pour hommes, des chaussures, des accessoires, des pièces griffés, près de 1000 items neufs et usagés se trouvent présentement sur la plateforme. Max Mara, Joseph Ribkoff, Michael Kors, Rudsak, BCGB, les grandes marques de luxe sont enfin abordables. Des nouveautés y sont affichées chaque semaine et les abonnées sont tenues informées via la page Facebook ou l’infolettre.
En établissant au fil du temps des partenariats avec des stylistes et des designers, la fondatrice déniche pour sa clientèle des petites merveilles en achetant des échantillons et des fins de collection à rabais. Grande amoureuse de la mode québécoise depuis toute jeune, on retrouve entre autres des créations de designers québécois, dont Marie Saint-Pierre, Ève Gravel, Melow par Melissa Bolduc. Chaque vêtement affiché a été soigneusement sélectionné et examiné afin de s’assurer qu’il soit dans un état impeccable pour ne jamais décevoir sa clientèle.
À qui ça s’adresse?« Ma clientèle est très variée, de la jeune femme début vingtaine qui recherche des items peu dispendieux et des marques comme Dynamite, Aldo, H&M que la femme d’affaires qui recherche des marques haut de gamme pour composer sa garde-robe professionnelle sans défoncer son budget, » explique la fondatrice. « J’ai aussi plusieurs clientes plus âgées qui ne sont pas familières avec le magasinage en ligne et qui me contactent directement pour que je les guide dans leurs achats. J’offre un service très personnalisé dans certains cas, » ajoute-t-elle.

Pour celles qui préfèrent encore le magasinage en personne pour toucher et voir les matières, son atelier situé à Nominingue dans les Laurentides est ouvert au public sur rendez-vous. Une seule personne à la fois est autorisée afin de respecter les mesures sanitaires en vigueur.

mode