CPQ

Le CPQ salue l’élargissement de l’accès à la subvention salariale fédérale

Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) salue l’annonce faite aujourd’hui par le gouvernement fédéral concernant l’élargissement de l’accès à la subvention salariale. 

« Le CPQ tient à féliciter le gouvernement fédéral d’avoir fait preuve d’une grande écoute devant les demandes du milieu des affaires qui se concrétisent par les diverses modifications annoncées aujourd’hui permettant à un plus grand nombre d’entreprises de bénéficier de la subvention salariale », affirme Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du CPQ. « En tant que principal représentant des employeurs de Québec, le CPQ est très soulagé de constater que le gouvernement fédéral passe des paroles aux actes, et ce, à grande vitesse. »

Le CPQ est satisfait des mesures annoncées comme la réduction des pertes à 15% pour le mois de mars afin de tenir compte du fait que la baisse d’activité des entreprises est survenue au milieu du mois, la possibilité d’utiliser les revenus des mois de janvier et février pour référence ou de mois à mois, la possibilité d’utiliser la comptabilité de caisse ou d’exercice, ainsi que les mesures pour les OBNL. L’organisme apprécie aussi particulièrement le remboursement des charges salariales, cotisations au régime de rentes (RRQ-RPC), assurance-emploi, assurance parentale. Le CPQ souhaite que le tout entre en vigueur le plus rapidement possible et que la question des coûts supplémentaires pour certaines entreprises qu’a pu entraîner la pandémie ait également droit à une attention particulière des gouvernements. De plus, il est important de s’assurer que les entreprises qui font partie de groupes de sociétés puissent également avoir accès. « Rien n’est parfait, mais les mesures annoncées aujourd’hui démontrent une volonté du gouvernement de venir en aide au plus grand nombre d’entreprises possible et de l’écoute de sa part », conclut M. Dorval. 

Pour terminer, le CPQ tient à souligner que plusieurs de ces mesures annoncées aujourd’hui faisaient partie de demandes énoncées lors de discussions avec différents intervenants gouvernementaux.

gouvernement fédéral, Subventions salariales