La FDA et Santé Canada approuvent la solution saline dégazée de Thermedical

L’Institut de Cardiologie de Montréal est le premier centre hospitalier au monde à utiliser cette nouvelle solution durant une procédure d’ablation cardiaque innovante

L’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM) et le développeur de systèmes d’ablation thermique pour traiter les arythmies ventriculaires Thermedical® annoncent aujourd’hui la première ablation réalisée à l’aide du cathéter muni d’une aiguille rétractable Durablate® et d’une solution saline dégazée, qui, ensemble, éliminent plus de 98 % des bulles d’air pouvant entraîner un événement embolique tel qu’un accident vasculaire cérébral.

Santé Canada et la Food and Drug Administration des États-Unis (FDA) ont approuvé l’utilisation de la solution saline dégazée pour les ablations par cathéter muni d’une aiguille rétractable. Cette technique d’ablation avec solution saline dégazée est actuellement à l’étude pour le traitement de la tachycardie ventriculaire, une des principales causes de mort cardiaque subite dans le monde.

« Bien qu’on ne puisse pas guérir totalement l’arythmie ventriculaire, cette technique d’ablation par cathéter muni d’une aiguille rétractable avec solution saline dégazée représente une grande avancée pour les patients qui ont des maladies étendues et pour qui les prochaines options de traitements étaient la greffe cardiaque ou la pose d’un cœur mécanique », a déclaré la Dre Katia Dyrda, professeure agrégée de médecine et directrice du programme de formation en électrophysiologie à l’Institut de Cardiologie de Montréal, hôpital affilié à l’Université de Montréal.

« Cette procédure innovante a le pouvoir d’améliorer grandement la qualité de vie des patients et je suis extrêmement heureuse d’œuvrer dans un établissement hospitalier qui rend accessible des traitements ultraspécialisés comme celui-ci aux patients », poursuit-elle.

L’ablation avec cathéter muni d’une aiguille rétractable est une option de traitement efficace pour les patients atteints d’arythmies ventriculaires qui sont réfractaires aux médicaments antiarythmiques ou aux procédures d’ablation standard. La raison étant que ce type d’ablation révolutionnaire permet d’atteindre des fibres musculaires anormales qui sont logées profondément dans la paroi cardiaque, un lieu que l’ablation standard ne peut pas atteindre et où se développent les arythmies potentiellement les plus mortelles. De plus, ce système d’ablation additionnée de la solution saline dégazée permet de réduire de plus de 98 % le volume de bulles d’air générées pendant l’ablation. La recherche clinique suggère que les bulles d’air pourraient contribuer à des événements emboliques lors de la procédure.

La Dre Dyrda, qui chapeaute la participation de l’Institut de Cardiologie de Montréal à l’étude SERF VT Ablation, a été la deuxième praticienne à effectuer une ablation avec ce cathéter muni d’une aiguille rétractable au Canada et est la première au monde à avoir effectué cette intervention à l’aide de la solution saline dégazée. À ce jour à l’Institut de Cardiologie de Montréal, 11 patients ont bénéficié de la procédure d’ablation avec un cathéter muni d’une aiguille rétractable et deux ont été traités avec la nouvelle solution saline dégazée. Au monde, 21 patients ont été traités avec cette nouvelle technique d’ablation, dont cinq traitements comprenaient également la solution saline dégazée.

« Nous espérons un jour éliminer ou réduire les tachycardies ventriculaires chez les patients et, par conséquent, améliorer considérablement leur qualité de vie », a déclaré Dr Michael Curley, co-fondateur et directeur général de Thermedical. « Nous sommes extrêmement encouragés par la Dre Dyrda et son succès dans la pratique de l’ablation utilisant notre nouvelle technologie et nous sommes honorés qu’elle soit la première au monde à l’exécuter à l’Institut de Cardiologie de Montréal utilisant notre nouvelle solution saline dégazée. »

« En outre, le gaz libéré lors des ablations est une préoccupation clinique d’accident cardiovasculaire cérébral lié à la procédure », poursuit le Dr Curley. « Nous pensons que l’utilisation de la solution saline dégazée peut réduire la quantité de gaz produite lors d’autres procédures d’ablation telles que l’ablation pour la fibrillation auriculaire. Nous travaillons afin de démontrer l’utilité clinique de la solution saline dégazée pour toutes les formes d’ablation et espérons montrer qu’elle a une capacité répandue afin de réduire le gaz généré pendant ces procédures. »

À propos de l’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM)

Fondé en 1954, l’Institut de Cardiologie de Montréal vise constamment les plus hauts standards d’excellence dans le domaine cardiovasculaire par son leadership en recherche clinique et fondamentale, en soins ultraspécialisés, en formation des professionnels et en prévention. Il abrite le plus grand centre de recherche en cardiologie, le plus grand centre de prévention cardiovasculaire ainsi que le plus grand centre de génétique cardiovasculaire au Canada. L’ICM est affilié à l’Université de Montréal et compte plus de 2 000 employés, dont 245 médecins et au-delà de 85 chercheurs. icm-mhi.org

À propos de Thermedical

Thermedical est une entreprise privée basée à Waltham au Massachusetts et fondée par les docteurs Michael G. Curley et Patrick S. Hamilton, diplômés du Massachusetts Institute of Technology (MIT) Hyperthermia Center. Grâce à l’obtention du prix SBMG (Massachusetts Life Sciences Center Small Business Matching Grant), de plusieurs subventions du NIH Small Business Innovation Research (SBIR) et d’un fonds de capital-risque de série A, la société a développé des systèmes d’ablation thermique pour traiter la tachycardie ventriculaire et les tumeurs solides. L’étude de faisabilité précoce de cette nouvelle technique d’ablation utilisant la solution saline dégazée est en cours dans six centres aux États-Unis et au Canada. Thermedical.com

FDA, santé, Thermedical