KLÔ PELGAG DÉVOILE UN VIDÉOCLIP POUR LA PIÈCE « MÉLAMINE »

KLÔ PELGAG DÉVOILE UN VIDÉOCLIP POUR LA PIÈCE « MÉLAMINE »

Klô Pelgag dévoile aujourd’hui un vidéoclip impétueux et obsédant pour la pièce « Mélamine », tiré de son plus récent album, Notre-Dame-des-Sept-Douleurs, disponible partout via Secret City Records. 

Klô Pelgag nous partage le thème central de la chanson : « Mélamine c’est lorsque n’être que soi-même n’est plus suffisant, que le regard que l’on porte sur soi et sur les autres est distortionné, que notre douleur nous semble unique et insurmontable. Et enfin, c’est se faire violence afin de se libérer de cette détresse dans laquelle on se conforte par habitude. » Pour cette première collaboration avec la réalisatrice Soleil Denault, le concept du vidéo s’inspire du même sujet et met en scène le sentiment de vouloir être quelqu’un d’autre, et ce, avec l’aide de ces multiples personnages au visage familier. Soleil Denault nous partage sa vision créative derrière le clip « Mélamine évoque un voyage astral, une quête d’identité à travers de multiples versions de Klô. Confuse entre sa perception et la réalité, elle s’y confond mais finit par s’en affranchir.»

Regardez le nouveau vidéoclip pour la pièce « Mélamine » en cliquant ici.

Klô Pelgag et ses musiciens seront en concert le 28 novembre prochain au Palais Montcalm dans la série des « concerts improbables ». Le spectacle sera diffusé virtuellement et disponible dans tous les territoires, peu importe les mesures de confinement en vigueur. Le spectacle officiel du nouvel album sera annoncé prochainement.

L’album Notre-Dame-des-Sept-Douleurs est sorti en juin dernier et ne cesse de récolter les éloges des critiques et du public depuis sa sortie. Le très influent journaliste américain Anthony Fantano a critiqué l’album sur sa chaîne YouTube, The Needle Drop, du jamais-vu pour un album francophone. « Il y a des tonnes de magnifiques points forts créatifs dans chaque recoin de ce projet. » Cliquez ici pour regardez sa vidéo. En France, le Télérama lui a décerné la plus haute de note de quatre clés (équivalent à cinq étoiles), tandis que FrancoFan et Longueur d’ondes saluent l’originalité de l’artiste et la charge émotive du disque : « Violons sages et piano fou cohabitent dans un album capiteux, harmonique, Kate Bushien, où règnent toujours les mélopées si originales, » (Longueur d’ondes) « Cet album est un périple naturel et émotionnel, à vivre profondément » (Francofan). Rolling Stone France renchérit : « Un projet à la fois subversif et unique, une pop baroque habitée par ses angoisses et un imaginaire très fort, habillée par des instrumentations riches. » En Belgique, Le Soir statue que « ses chansons originales sont toujours dotées de mises en scène qui font d’elle une des interprètes québécoises les plus passionnantes. » Au Canada, le Exclaim! lui donne quatre étoiles et au Québec les critiques sont unanimes : cinq étoiles du Journal de Montréal « Le LP de 2020, on le tient », 9/10 dans Le Canal Auditif « une œuvre pertinente et audacieuse » et quatre étoiles dans La Presse, « un album riche. »

Commandez et écoutez Notre-Dame-des-Sept-Douleurs en cliquant ici.

Klô Pelgag est une autrice-compositrice-interprète de renom qui partage avec le public son univers toujours éclaté et résolument intègre. Après un EP indépendant, elle présente son premier long jeu, L’alchimie des monstres en 2013 et rafle plusieurs prix, notamment celui de la Révélation de l’année au Gala ADISQ en 2014, le Prix Barbara du ministère de la Culture française, le Grand Prix de la Francophonie de l’Académie Charles Cros, le Prix Miroir Célébration de la langue française au Festival d’été de Québec ainsi que le Prix Rapsat-Lelièvre. Elle sillonne les quatres coins de la francophonie pour présenter les pièces de cet album et donne plus de 200 concerts, du Québec à la Belgique, de la France à la Suisse. En 2016, son deuxième album L’étoile thoracique crée un véritable raz-de-marée au Québec. Elle remporte quatre Félix au gala de l’ADISQ 2017, incluant celui de l’Album alternatif de l’année, Album de l’année – choix de la critique, Auteure-compositrice de l’année ainsi que Réalisation de disque de l’année. L’album se retrouve sur la longue liste du Prix de musique Polaris en 2017 et en nomination aux prix Juno l’année suivante. Elle reçoit également le prestigieux Prix Félix-Leclerc ainsi que le Prix de la chanson SOCAN pour la pièce Ferrofluides-fleurs et présente pour la première fois son concert au Japon. En 2018, elle est sacrée Artiste féminine de l’année au gala de l’ADISQ.

videoclip