KANDLE « LOCK & LOAD »

L’AUTRICE-COMPOSITRICE-INTERPRÈTE CANADIENNE DÉVOILE LA PIÈCE-PHARE D’UN NOUVEL ALBUM DONT LA SORTIE EST PRÉVUE AU DÉBUT DE 2021.  

Écoutez – Téléchargez 
Il serait tentant de dire que la proposition de Kandle tire ses racines du mot catharsis. On ne se tromperait pas. Quelque part entre la chanteuse de blues et la rockeuse ambitieuse, et ayant jusqu’ici donné une voix et un visage, pour mieux les guérir, à un bon nombre de récits où se déploient les amours déchues, la dépression, les agressions sexuelles, la maladie chronique et l’impuissance, l’artiste fait depuis toujours le pari de créer sans filtre.
 
Après avoir lancé le EP Stick Around and Find Out l’été dernier — sa toute première sortie indépendante — Kandle réitère avec un nouvel extrait, l’intitulé «Lock & Load». Mettant la table en vue de son prochain long jeu annoncé pour le début de la nouvelle année, la chanson combine la fraîcheur aux sonorités classiques, et arbore une signature brute qui fait du bien dans un monde orienté sur la perfection et la performance excessive.
 
Enregistrée au Hipposonic Studios à Vancouver en collaboration avec le producteur britannique Michael Rendall, «Lock & Load» (au même titre que le reste du nouvel album) fut réalisée dans un contexte extraordinaire : celui du premier confinement, au début de la pandémie mondiale de COVID-19. «J’avais déjà composé la majorité des chansons lorsque j’ai demandé à Michael de réaliser l’album. Je n’avais pas encore de plan concret en tête, puisque je venais de me libérer de mes contrats professionnels. Tout ce que je savais, c’est que j’avais besoin de continuer à faire de la musique. Nous nous sommes donc rencontrés en studio à Londres et sommes instantanément devenus amis! Je lui ai, un peu plus tard, demandé s’il voulait qu’on tente d’écrire ensemble une chanson inspirée de l’univers de James Bond. Au bout d’environ 15 minutes à s’envoyer des mémos vocaux, «Lock & Load» était composée», mentionne Kandle. «L’enregistrement fut magique. Nous avons opté pour une méthode assez old school en laissant une importante place à la dimension live du jeu des musiciens, avec tout ce que cela comporte d’imperfections. Les premières prises sont très souvent celles qui se retrouvent sur l’album; nous n’avons fait que peu d’ajouts en reprise».
   
Le fait de grandir dans l’industrie de la musique en tant que fille de Neil Osborne (54-40) aura bien entendu teinté sa perception du milieu, ce qui influence l’approche avec laquelle Kandle aborde aujourd’hui le métier. Ayant à ce jour collaboré avec certains des auteurs-compositeurs canadiens les plus prolifiques tels que Sam Roberts, Coeur de pirate, Peter Dremanis (July Talk) et Devon Portielje (Half Moon Run), et dotée d’une expérience de plus d’une décennie sur les scènes de la France, de la Chine et de l’Amérique du Nord, l’artiste insuffle une claire intention dans chacun des mots qu’elle chante. Son bagage est riche. Portant en elle l’héritage de Nancy Sinatra, Billie Holiday et celui d’autres femmes fortes qui l’ont précédée, Kandle remplit sa promesse : celle d’écrire vrai et cru, et de chanter avec son cœur, et son cœur uniquement, loin du surproduit, loin du léché à outrance. C’est qu’elle ne formate pas son art dans le but d’entrer dans une case, de produire du contenu conçu sur mesure pour les radios et les listes de lecture populaires des plateformes d’écoute en continu. Elle est une artiste en pleine possession de ses moyens. Une artiste authentique qui, en partageant sa propre histoire de guérison, peut nous aider à faire de même.

Musique