croissance économique du Québec

Forte croissance = Une mise à jour économique généreuse

Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) prend acte de la mise à jour économique faite aujourd’hui par le ministre des Finances, M. Eric Girard. Le CPQ est heureux de constater qu’avec la bonne performance économique du Québec des dernières années, le gouvernement en place est en bonne posture pour redonner de l’argent aux Québécois. 

« Selon le CPQ, le gouvernement a présenté une mise à jour économique généreuse sur les dépenses sociales, tout en essayant de maintenir une certaine prudence devant les incertitudes de l’environnement économique mondial », affirme Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du CPQ.

Parmi les mesures annoncées, le CPQ se réjouit de voir la reconduction et prolongation du programme de rabais d’électricité pour favoriser des investissements dans l’ensemble des régions du Québec. Le CPQ apprécie également l’exercice de sensibilisation à l’importance de l’épargne pour la retraite et du prolongement de la vie active. De plus, le CPQ apprécie aussi la mise en place éventuelle de régimes de retraite à prestations cibles pourrait constituer une option intéressante pour des employeurs.

Le CPQ voit également d’un très bon œil l’intention du gouvernement d’utiliser une partie de ses surplus pour agir en matière de lutte contre les changements climatiques. Comme les mesures dans ce dossier demandent des investissements majeurs pour s’adapter à notre nouvel environnement économique, il s’agit d’un pas dans la bonne direction. Le CPQ salue également l’intention du gouvernement d’utiliser d’autres portions des surplus pour réduire la dette et pour faire face à un éventuel ralentissement économique.

« Finalement, le CPQ espère que le prochain budget poursuivra les efforts entrepris lors du dernier budget pour pallier les besoins de rareté de la main-d‘œuvre ainsi que pour renforcer la compétitivité de nos entreprises en allégeant, par exemple, les taxes sur la masse salariale pour l’ensemble des entreprises. Ces problématiques nécessitent une attention particulière autant en période de surplus budgétaire comme en période de déficit », conclut M. Dorval.

croissance économique