CPQ

Entente relative au marché du travail : une solution concrète à la rareté de main-d’œuvre qui satisfait le CPQ

Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) est heureux de constater que les gouvernements du Québec et du Canada se sont entendus pour apporter des solutions concrètes au défi que représente la rareté de main-d’œuvre. L’annonce d’aujourd’hui faite par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, et par l’honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, permettra d’aider les jeunes à mieux réussir leur intégration au marché du travail.

 

« Nous devons offrir à la génération montante toutes les possibilités afin d’obtenir un emploi à la hauteur de leurs aspirations et cette enveloppe de 135 millions de dollars permettra aux jeunes de partout au Québec d’atteindre leurs objectifs », affirme Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du CPQ. « En cette période de rareté de main-d’œuvre, alors que 54 % des 1,4 million de postes qui seront à pourvoir au Québec d’ici 2026 le seront par des jeunes, cette annonce nous permet de mettre les chances de notre côté afin de profiter de la prospérité économique que nous vivons tout en offrant aux employeurs une solution rapide à leurs besoins de main-d’œuvre. »

 

Les sommes promises seront accordées par le biais du programme de la Stratégie emploi et compétences jeunesse (SECJ). Ce programme fournit des fonds aux organismes locaux pour permettre aux jeunes de réaliser une gamme d’activités qui les aident à surmonter les obstacles à l’emploi et à développer un large éventail de compétences et de connaissances pour participer au marché du travail. « Pour le CPQ, ceci est essentiel afin de permettre à l’économie du Québec de rester compétitive en s’assurant que les employeurs aient accès à une main-d’œuvre adaptée à leurs besoins actuels et futurs. C’est aussi une excellente initiative pour appuyer l’ensemble de nos jeunes, incluant ceux qui sont confrontés à des obstacles à l’emploi en leur offrant la chance d’acquérir des compétences qui leur permettront d’accéder au marché du travail », conclut M. Dorval.

CPQ, entente, marché du travail, solution