Osthéopathie-Québec-communiqué5f908f7e853d2

Encadrement de la pratique ostéopathique au Québec, Ostéopathie Québec salue la décision du gouvernement de procéder à une consultation publique nationale

La ministre de l’Enseignement supérieur et ministre responsable de l’application des lois professionnelles, Mme Danielle McCann, a annoncé ce matin le lancement d’une consultation publique portant sur l’encadrement de la pratique de l’ostéopathie au Québec.

Pour le président d’Ostéopathie Québec, M. Bertrand Courtecuisse, cette annonce de la ministre constitue une étape importante dans la reconnaissance de cette profession.

«Voilà une excellente nouvelle pour notre profession et notre association qui milite depuis de nombreuses années afin que les ostéopathes québécois soient encadrés par un ordre professionnel.»

Pilotée par l’Office des professions du Québec, la consultation se déroulera jusqu’au 1er mai 2021. L’Office a donc publié aujourd’hui un document de consultation qui fait état des orientations recueillies dans le cadre des travaux qu’il a mené jusqu’à maintenant. L’objectif de la consultation est de permettre aux groupes et personnes intéressés de réagir aux différents constats présentés dans ce document. Par la suite, et à la lumière des commentaires reçus, l’Office fera des recommandations finales au gouvernement relativement à l’encadrement des ostéopathes.

Pétition concernant la taxation des soins ostéopathiques Faisant suite à la décision récente de l’Agence de revenu du Canada de taxer dorénavant les soins ostéopathiques, Ostéopathie Québec lance une pétition afin de réclamer du gouvernement fédéral de surseoir immédiatement à cette décision injuste et inappropriée qui pénalise des centaines de milliers de Québécois qui ont recours aux soins des ostéopathes.

«L’encadrement des ostéopathes au sein d’un ordre professionnel permettrait de ne plus assujettir les services ostéopathiques à la TPS et la TVQ, au même titre que tous les autres soins de santé dispensés par un professionnel encadré par le Code des professions du Québec», explique M. Courtecuisse.

«L’annonce ce matin du gouvernement québécois de procéder rapidement à une consultation publique sur l’encadrement de la pratique ostéopathique laisse présager une conclusion imminente que les ostéopathes seront très bientôt encadrés par un ordre professionnel. D’où, notre demande à l’ARC de surseoir à sa décision de taxer nos services.»

médecine