DAS MÖRTAL

DAS MÖRTAL; Miami Beach Witches

Le producteur électronique chilo-Montréalais Das Mörtal — qui cumule plusieurs millions de streams en plus d’avoir joué dans des festivals et tournées d’envergure dans le monde, et qui a signé récemment la bande originale du film d’horreur américain DEADCON — lancera l’album Miami Beach Witches ce vendredi 30 octobre via Lisbon Lux Records
ÉCOUTEZ EN PRIMEUR SUR CULT MTL AUJOURD’HUI
Sur Miami Beach Witches les néons, les plages et les rythmes entraînants de groupes classiques tels que Miami Sound Machine, rencontrent la sensibilité goth/emo de Depeche Mode. Le titre évocateur tisse le fil conducteur d’un album inspiré des rites païens, des histoires de sorcellerie et forme un hommage mirifique au surnaturel.

L’album s’ouvre avec “Teenage Angst”, qui s’inspire des émotions vécues par les sorcières incomprises du film The Craft. La pièce titre de l’album s’amorce ensuite avec une grande énergie avant de glisser lentement vers les tonalités plus sombres de “Wicked Desires”. Les cordes de synthétiseur obsédantes mènent à la trilogie horrifique “Black Summer Lips” / “Beyond The Night’ / “It Comes”. La trinité est un mix ininterrompu qui suit les sorcières se préparant pour la nuit où elles rencontreront enfin l’entité qu’elles vénèrent. 

“Deathstream” démarre la deuxième partie de l’album avec les textures sombres que l’on retrouverait en pleine forêt après une nuit consacrée aux forces obscures. “Hex Machina” est le sort qui se préparait pendant toute la première moitié de l’album, mélangeant les synthés et les beats uniques de Das Mörtal à l’esprit de la musique industrielle des années 1980. “Age Of Solitude” est un thème pour tous les adolescents qui ont eu l’impression de ne pas rentrer dans le moule de la société avant de trouver leur place dans une sous-culture sombre. Les rythmes technos de “The Void” ont été inspirés par les travaux de l’auteur d’horreur H.P. Lovecraft, dont l’imagination a créé les nombreuses entités que nos sorcières modernes vénèrent. Quant à “Hopeless  Necromantic”, elle cimente l’amour et la dévotion que ces adolescentes ont pour les créations de Lovecraft. L’album se termine avec “Vvitch Kiss” où le sort jeté dans les chansons précédentes prend effet et fait de Miami Beach Witches le mixtape parfait pour tous les adeptes de l’occulte.

Das Mörtal soulignera la sortie de l’album avec un événement de lancement immersif le 11 février prochain à la SAT, et qui sera diffusé en direct pour ses fans à travers le monde. Tous les détails sont par ici. 

Musique