CPQ

COVID-19 : « Il ne faut pas oublier que la santé économique est aussi une santé précieuse », affirme le CPQ

Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) a pris acte de l’annonce du premier ministre du Québec concernant la fermeture de toutes les entreprises considérées comme non essentielles.

« Bien que l’objectif de cette décision soit la protection des citoyens, objectif que nous appuyons, il s’agit d’une catastrophe pour l’économie. Il ne faut pas oublier que la santé économique c’est aussi une santé précieuse et il faut tout faire pour la préserver », affirme Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du CPQ.

Par contre, le CPQ tient à souligner qu’en ce moment, il est nécessaire de garder la tête froide, car d’autres mesures et précisions sont à attendre de la part du gouvernement du Québec.  « Le CPQ demande au gouvernement d’éclaircir rapidement la situation qui est en train de causer beaucoup d’anxiété autant chez les employeurs, les entrepreneurs que chez les employés.  Il est plus que jamais essentiel que les gouvernements viennent à la rescousse des employeurs pour permettre à un plus grand nombre d’entreprises de passer à travers cette crise sans précédent et d’être prêt pour la phase de relance. Les fermetures de plusieurs entreprises, même temporaires, auront un effet néfaste sur bon nombre d’entre elles, et ce, autant chez les PME que chez les grandes entreprises », conclut M. Dorval.

Le CPQ tient à souligner que la liste publiée aujourd’hui par le gouvernement du Québec des commerces et services jugés essentiels reflète la grande majorité de nos demandes. 

Pour terminer, le CPQ souhaite souligner qu’en ces moments d’incertitudes, il est important de faire preuve de solidarité et de compassion, parce que c’est ensemble que nous allons traverser cette crise.

COVID-19, santé économique