Mon corps flétrira 

Et mon cœur se mourra 

De t’avoir tant aimé” 

Chéri, en 1920, c’est un roman de Colette. Le plus célèbre à ce jour. Celui qui narre un amour impossible. Celui de deux âmes que la société et les mœurs empêchent de s’aimer. Chéri, en 2022, c’est cette histoire qui renaît de ses cendres. C’est un hommage à ces amours fantasmés – condamnés. Quelque part entre la pop et le flamenco, Chéri compose une musique taillée pour exorciser les cœurs brisés.  

A la suite d’une infection des cordes vocales, on a dit à Chéri qu’il ne pourrait plus chanter. Pour celui qui a grandi dans une famille aux origines espagnoles, où l’on écoutait du flamenco dans la voiture, c’est un désastre. Force de détermination, Chéri a dû réapprendre à se réapproprier sa propre voix, ses propres organes, vitaux pour lui.

C’est à peu près au même moment qu’une histoire d’amour prend fin dans la vie du jeune homme. Désespéré, il revient en Andalousie, dans le village familial, et écrit. Pour la première fois, il met des mots sur son vécu, ses émotions, son histoire. Il ne raconte pas seulement la relation toxique, ni la séparation, mais à la manière du réalisme magique de Gabriel García Márquez, il imagine arracher son cœur et l’enterrer dans les montagnes d’Andalousie. Ainsi né Chéri, à la frontière de l’amour et de la mort, du réel et du fantastique. 

Pour te toucher, le premier EP de Chéri, est à la croisée entre flamenco et électro-pop ou encore Xavy O Piel. C’est simple Pour te toucher est composé comme un exutoire. Dans un même morceau, on peut pleurer la mort d’un amour perdu (“Ma Dose” ou “Nobody Loves Me”) tout en dansant avec chaque parcelle de notre corps (“Quiero Comerte”, “Pour te toucher”, “Mira Me”). Ce n’est pas un hasard si parmi les idoles de Chéri, on retrouve des femmes comme Amy Winehouse ou Frida Kahlo. Des femmes puissantes, mais sombres. Mélancoliques et remarquables. Comme des personnifications de la Llorona, cette femme mi-réelle, mi-fantasmée, qui pleure les morts afin de faire monter leurs âmes au ciel. On pourrait résumer la mission de Chéri ainsi : écrire des morceaux comme des prières, ou des berceuses (“Canción de Cuna”), afin de confier ses peines à l’univers. Peut-être seront-elles entendues. Peut-être pas. Mais si elles peuvent apaiser quelques cœurs au passage, alors c’est déjà gagné.

Lien d’écoute de l’EP ‘Pour te Toucher’ : https://fidbak.audio/rossinante/player/feffa02d9ae7/1885ce5e20fb