CPQ

Plan d’action fédéral : « Un soupir de soulagement », selon le CPQ

Suite à l’adoption et l’entrée en vigueur de la Loi fédérale concernant certaines mesures en réponse à la COVID-19, le CPQ (Conseil du patronat du Québec) est soulagé de constater que l’économie du Québec et du Canada va recevoir une bonne dose d’oxygène.

« Dans ces moments qui sont difficiles pour l’ensemble des citoyens, l’entrée en vigueur de la loi permettant de mettre en place le plan d’urgence du gouvernement fédéral pour répondre aux défis découlant de la COVID-19 vient d’alléger les préoccupations de plusieurs travailleurs et employeurs », affirme Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du CPQ.

« Même si elle n’est pas parfaite, la nouvelle Prestation canadienne d’urgence (PCU) vient apporter un baume très attendu et bienvenu aux employés qui se retrouvent sans emploi ou sans revenu. Cette dernière leur permettra de passer au travers de la crise et de rencontrer leurs engagements. Toutefois, même si ces mesures sont essentielles aux salariés, le CPQ attend toujours du gouvernement une aide pour les entreprises, car plusieurs se retrouvent déjà en situation financière précaire », poursuit M. Dorval. « Le succès de la mesure dépendra de la capacité de livrer la promesse d’inscription et de versement du soutien financier dans les délais raisonnables. Par ailleurs, nous pensons toujours que de travailler directement avec les employeurs, comme pivot de la relation avec les employés touchés, serait préférable. »

Le CPQ souligne que certaines questions persistent comme celle du montant de la couverture. De plus, certains cas, par exemple ceux qui continuent à travailler, mais dont l’horaire a été réduit afin de garder au minimum les opérations essentielles de l’entreprise, n’ont pas accès à cette aide. Pour remédier à cette situation, le CPQ demande aux gouvernements de considérer d’autres mesures afin de permettre aux employeurs concernés de recevoir des subventions salariales ainsi que de simplifier et bonifier le programme de travail partagé.

GHOSTLY KISSES DÉVOILE UN VIDÉOCLIP POUR NEVER LET ME GO

Pour son premier extrait d’un EP qui paraitra cette année, Margaux Sauvé alias Ghostly Kisses dévoile un vidéoclip des plus poétiques. Sur des notes organiques de harpe, de guitare classique et de mandoline, l’auteure-compositrice-interprète nous plonge dans un vibrant univers empreint de vulnérabilité.

Isolée sur une île déserte, Margaux, pensive et impuissante, erre sur une plage dans sa magnifique robe rouge alors que la nature, la mer et les falaises se déploient avec force tout autour d’elle. Réalisé, tourné et produit en toute simplicité dans le nord de la Californie par Margaux Sauvé et la vidéaste Esthera Preda, le clip contemplatif traduit en images toute la fragilité émotionnelle derrière les paroles de cette chanson.

Frissons garantis, Never Let Me Go met parfaitement en valeur toutes les subtilités de la voix douce et éthérée de l’artiste, une voix qui nous invite à affronter les obstacles et à mener les luttes, ensemble !


POUR VOIR LE CLIP C’EST ICI!

À PROPOS DE L’ARTISTE

Ghostly Kisses, c’est la voix douce et la musique mélancolique aux accents électroniques teintée d’influences scandinaves de l’auteure-compositrice-interprète de Québec, Margaux Sauvé.

Connue pour s’être taillée une place de choix dans le milieu en cumulant des millions d’écoutes sur Spotify, elle lance en collaboration avec le compositeur et pianiste Louis-Étienne Santais, « What You See » (EP) en 2016, « The City Holds My Heart » (EP) en 2018 et « Alone Together » (EP) en 2019. Ayant récemment rejoint les rangs de Coyote Records au Canada, la prolifique Margaux Sauvé continue de tracer un chemin bien à elle alors qu’elle s’apprête à lancer cette année un nouveau EP intitulé « Call My Name ».

TRIKTRUK : DIVERTIR LES ENFANTS À LA MAISON

Activités animées pour les 7-10 ans

1ière semaine de jeux gratuits

Triktruk concepts immersifs, une compagnie québécoise, offre dès maintenant un tout nouveau jeu spécialement destiné aux jeunes enfants qui sont à la maison en quarantaine. Cette entreprise, spécialisée dans l’évènementiel et le team building, vient tout juste de mettre en ligne une activité des destinées aux 7 à 10 ans. 

Cette animation en ligne a pour principaux objectifs d’amuser, divertir et de faire bouger les enfants. « Ce nouveau jeu que nous venons de créer n’a pas la prétention d’être pédagogique ni de remplacer un cours. Nous voulons aider les parents qui font du télétravail en offrant 30 minutes de jeux originaux à chaque jour de la semaine qui n’exigent pas la présence du papa ou de maman à côté de leurs enfants devant l’ordinateur. Ce sont des concepts simples et amusants,» affirme Dominique Gauthier, fondateur de Triktruk. 

Avec cette nouvelle idée originale, l’équipe de Triktruk invite la population à encourager les créateurs du Québec, à préserver des emplois et à faire confiance aux professionnels du divertissement de chez-nous. Cette série d’activités animées, présentera un nouveau jeu du lundi au jeudi et propose ainsi aux familles de jouer local

Fondé en 2016, Triktruk a pour mission d’amener du divertissement directement aux gens, peu importe où il se trouve.  Depuis les quatre dernières années, Triktruk a parcouru le Québec avec ses camions aménagés en local de jeu. Dans son portfolio on retrouve un jeu d’évasion, un jeu d’enquête, l’expérience Sherlock Holmes et un parcours d’énigme historique.

La compagnie a maintenant un nouveau volet en cette situation de confinement actuel, soit les activités animées en ligne et ainsi amener le jeu directement dans le salon des familles.

Son objectif? Divertir les enfants de 7 à 10 ans pour permettre aux parents d’avoir un moment pour eux, soit pour travailler ou se reposer un peu.

Des jeux de qualité, drôle, dynamique et surtout très divertissant.

www.triktruk.ca

Facebook : Trik Truk concepts immersifs

Instagram : triktruk

CPQ

COVID-19 : « Il ne faut pas oublier que la santé économique est aussi une santé précieuse », affirme le CPQ

Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) a pris acte de l’annonce du premier ministre du Québec concernant la fermeture de toutes les entreprises considérées comme non essentielles.

« Bien que l’objectif de cette décision soit la protection des citoyens, objectif que nous appuyons, il s’agit d’une catastrophe pour l’économie. Il ne faut pas oublier que la santé économique c’est aussi une santé précieuse et il faut tout faire pour la préserver », affirme Yves-Thomas Dorval, président et chef de la direction du CPQ.

Par contre, le CPQ tient à souligner qu’en ce moment, il est nécessaire de garder la tête froide, car d’autres mesures et précisions sont à attendre de la part du gouvernement du Québec.  « Le CPQ demande au gouvernement d’éclaircir rapidement la situation qui est en train de causer beaucoup d’anxiété autant chez les employeurs, les entrepreneurs que chez les employés.  Il est plus que jamais essentiel que les gouvernements viennent à la rescousse des employeurs pour permettre à un plus grand nombre d’entreprises de passer à travers cette crise sans précédent et d’être prêt pour la phase de relance. Les fermetures de plusieurs entreprises, même temporaires, auront un effet néfaste sur bon nombre d’entre elles, et ce, autant chez les PME que chez les grandes entreprises », conclut M. Dorval.

Le CPQ tient à souligner que la liste publiée aujourd’hui par le gouvernement du Québec des commerces et services jugés essentiels reflète la grande majorité de nos demandes. 

Pour terminer, le CPQ souhaite souligner qu’en ces moments d’incertitudes, il est important de faire preuve de solidarité et de compassion, parce que c’est ensemble que nous allons traverser cette crise.

taxipromo

Les artistes chantent leurs plaisirs coupables avec le #DéfiTaxiPromo

En ce temps de crise et de mauvaises nouvelles,nous avons cru bon calmer un peu les mœurs dans la colonie artistique en créant le #DéfiTaxiPromo !

Qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une occasion pour les artistes de chanter sur vidéo confortablement à la maison une chanson qui les sort complètement hors de leur zone de confort avec un plaisir coupable : Un succès qu’ils ne feraient probablement jamais, dans l’ordinaire, dans leur setlist de show !

Que vous soyez émergents ou reconnus, tout le monde peut participer !

Le public aussi est invité à participer au défi ! Que tu chantes dans ta douche, au karaoke ou à la Place des Arts, tu peux t’amuser avec le #DéfiTaxiPromo

Comment ça fonctionne ?

Les artistes peuvent nous écrire en privé sur notre page Facebook (Taxi Promo). Nous leur ferons choisir une année entre 1955 et 2005 et s’ils veulent chanter en anglais ou en français. Ensuite, nous leur offrirons 3 choix de chansons. Ils ont ensuite 48 heures pour apprendre et enregistrer leur chanson !

Ensuite, lorsqu’ils publient leur chanson sur les réseaux sociaux, ils doivent à leur tour donner le défi à un autre artiste ! Ils devront aussi indiquer #DéfiTaxiPromo dans leur publication et expliquer à leur tour, le concept.

Oui, les COVID-19 se multiplient. MAIS… les participants au #DéfiTaxiPromo aussi ! Hier, ils étaient 25… Aujourd’hui, 50… .Demain 100 etc…

Pour consulter une liste des vidéos publiés par les artistes professionnels (qui est régulièrement mise à jour)… consultez cette page :

Antoine Mainville Banane écrapoue

Sortie Commerciale: lundi, 30 mars 2020

Date de Sortie Radio: lundi, 30 mars 2020

Antoine Mainville avait hâte au printemps et il n’a pas attendu de voir son ombre pour sortir de sa tanière. Il nous arrive avec « Banane écrapoue », un tout nouvel extrait où banjo, guitares, batterie et refrain entraînant proposent un élan bien à propos pour sortir de l’hiver. Dès les premières notes, les « Oh oh oh » et la voix claire de l’auteur-compositeur-interprète donnent envie d’ouvrir les fenêtres. Puis, voilà qu’il nous amène au rythme de sa guitare dans ces moments si précieux où l’enfance et le chaos s’imposent dans un quotidien qui finit par passer bien trop vite.

Six paires de bottes empilées

Un désert de sable sur le tapis d’entrée

Des rires, des larmes et des béqué bobo

Frigidaire tapissé, bol de Craft diner, sans beurre

Sur le mur blanc taché, une vieille horloge sans heure

Un espace où les cris se perdent dans le temps

Où les nez coulent comme érables au printemps

Un clip et une chorale!

Antoine Mainville a entamé l’écriture de « Banane écrapoue » alors qu’il commençait à fonder sa famille. Quatre ans plus tard, la pièce est enfin lancée sur les ondes, et ce, quelques jours seulement après la naissance de son deuxième enfant. Pas étonnant que l’auteur-compositeur-interprète habite autant ses paroles : le chaos qu’il décrit, il le connaît par cœur. C’est avec David Méliès (Coco Méliès) qu’Antoine a choisi de coréaliser sa pièce. En plus de faire appel aux musiciens Julien Thibault et Simon Bilodeau, ils ont confié les chœurs à une chorale d’une cinquantaine d’enfants de Mont-Laurier. Pourquoi Mont-Laurier? Parce qu’après onze ans à vivre à Montréal, le Laurentien d’origine a choisi de s’y installer définitivement. La participation des enfants a été immortalisée en vidéo et fera l’objet d’un clip qui sera diffusé le XXX mars 2020. En attendant, on pourra se procurer « Banane écrapoue » sur toutes les plateformes numériques dès le 23 mars.

Qui est Antoine Mainville?

C’est au Lac-des-Écorces, un petit village en bordure de Mont-Laurier, qu’Antoine Mainville rencontre la musique et découvre sa poésie. Après avoir vécu onze ans à Montréal, il revient à quelques kilomètres de là pour s’enraciner dans cette nature immense dont son folk s’imprègne. Antoine a de nombreux prix et concours derrière la cravate : Saint-Ambroise, Chante en français, la Boîte à chanson de l’Assomption, prix de la chanson primée de la SOCAN et bien d’autres. En 2016, il s’associe à Nicolas Petrowski pour réaliser son deuxième mini-album, Inspirer aux aurores, qui fait le bonheur des radios. En 2018, il lance l’extrait « Fait chaud, ça pue pis on est ben », une bossa-nova qui se taille une place de choix sur les grands réseaux, dont Énergie et CKOI. Ses textes aux images simples et vraies sont la locomotive d’un folk énergique et contagieux qui ne cesse de plaire.

Marc Dumaine

MARC DUMAINE : FACEBOOK LIVE

Webinaire gratuit jeudi le 26 mars

2 heures de coaching pour optimiser sa vie en temps de crise

Ce jeudi, entre 19h et 21h, Marc Dumaine offrira une session gratuite de coaching afin d’optimiser sa vie en cette période de crise du Coronavirus.  Dumaine, MBA expert en potentiel humain, donnera ses conseils pour comment affronter la pandémie et sur tout ce qui peut nous frapper en cette ère incertaine, comme l’anxiété, la solitude, le stress, la non-communication afin de mieux-vivre cette quarantaine. Son discours et message proposent un autre angle avec de nouveaux points de vue. Marc Dumaine nous suggèrera les outils pour tirer du positif, éviter tout ce qui est négatif et de trouver un mieux-être malgré le Covid-19.

« J’entrevois ce webinaire comme un moment privilégié pour connecter avec les gens de partout au Québec. Présentement, nous entendons beaucoup parler de comment protéger notre santé physique, mais trop peu de santé mentale. Lors de ce Facebook live, je vais donner les éléments nécessaires pour combattre la peur qui nous habite. Je parlerai de quelle façon contrer la solitude que plusieurs d’entre nous vivent présentement. Je veux aussi aider les Québécois à profiter de cette période à la maison pour reconnecter avec leur être et leur essence tout en planifiant un plan de match optimal pour le retour à la vie normale, » affirme Marc Dumaine.

Diplômé de HEC Montréal, il termine un BAC en Gestion en 2008 puis complète un an plus tard de façon intensive un MBA en stratégie des affaires. Gagnant du déDi MBA 2009, Dumaine reçoit ces honneurs grâce à son apport créatif et innovateur dans un mandat stratégique pour la multinationale Kruger, pâtes et papier. Marc Dumaine fonde, il y a plus de dix ans ans, Asana Coaching, maintenant reconnu comme un des plus grands centres de formations et coaching au Québec. Ayant plus de 5000 heures de coaching à son actif, il est reconnu internationalement comme spécialiste en optimisation du plein potentiel tant organisationnel que personnel. Sa clientèle compte autant des athlètes de haut niveau, des gens d’affaires que des artistes reconnus. Comme conférencier, il motive et éduque une clientèle en entreprises (Sureté du Québec, Commission scolaire, Basco World, ETS, CPE,) ainsi que le grand public à travers le Canada. Récemment, Marc fut embauché comme formateur invité à l’Université Laval pour offrir un cours en communication non- verbal aux étudiants en médecine de 2e et 3e cycle. 

Webinaire gratuit

Jeudi le 26 mars 19h

Facebook Live

Se connecter via Asana Coaching par Marc Dumaine

www.marcdumaine.com

Facebook : Asana Coaching par Marc Dumaine

Instagram : marcudmaine

MATHIEU COURTEMANCHE DES BARBARES ET OPHELIA DE MENZ CLUB

Les salons de barbiers et de coiffure contre le Covid-19

Ils unissent leurs voix et lancent un appel à la solidarité dans le domaine de la coiffure au Québec. Mathieu Courtemanche, fondateur des Barbares, avec des succursales à Laval, La Prairie, St-Jérôme, Mont-Saint-Hilaire et Valleyfield, ainsi que Ophélia Nagar, propriétaire des Menz Club de Lebourneuf et de Ste-Foy, lancent un cri du cœur en cette période de lutte contre le Coronavirus. Ils demandent aux coiffeurs et salons de la province de cesser leurs activités jusqu’au 1er mai et ce, suite aux plus récentes déclarations du Premier ministres, François Legault, et du Directeur de la santé publique, Horacio Arruda. Cette prise de conscience est impérative pour la santé de tous les intervenants du milieu, de leurs clients et du futur de leurs entreprises, disent-ils. 

« La proximité que nous avons développé avec nos clients est l’essence même de notre métier. Notre travail est basé sur la confiance. Dans le cadre de respect des consignes émises par le gouvernement provincial, il est impossible de continuer la pratique de notre profession, de protéger notre santé et celle de nos clients, » déclare Mathieu Courtemanche. « J’ai personnellement pris la déchirante décision de fermer mes commerces dans le but de préserver la santé de mes employés, tout autant que celle de mes clients. Je suis tout à fait consciente du souci financier qui pèse sur les commerces du Québec. Pour que le confinement soit efficace, il faut que toute la population s’y résigne. Chaque journée où des commerces de produits et services non essentiels restent ouverts est une journée de trop. Cela réduit le potentiel de l’impact recherché et force l’économie à rester sur la glace plus longtemps, » poursuit Ophélia Nagar.

Mathieu Courtemanche et Ophélia Nagar sont des jeunes entrepreneurs et des leaders dans leurs professions. Leurs entreprises  sont l’aboutissement d’un travail acharné. Les Barbares, fondés en 2017, génèrent près de 200 000$ en ventes par mois. Ils sont les salons officiels des festivals Osheaga et Île Sonic, du Beach Club et partenaires de Coca-Cola; offrent la gamme de produits Laurier; accueillent une vaste clientèle masculine et féminine dont de nombreuses personnalités. Les Menz Club, un concept d’Ophélia Nagar créé en 2015, ont connu du succès pour la première fois en 2016 lorsque « les Dragons » Martin-Luc Archambault et Danielle Henkel ont accepté d’investir dans ce concept chic et contemporain style lounge destiné aux hommes de la région de la Vieille Capitale.  En 2018, Ophélia effectue un passage remarqué à Occupation Double Afrique du Sud. Un an plus tard, elle lance les produits signature Menz Club by Ophélia, disponibles partout en province.

En ces temps troubles de lutte contre le Covid-19, Mathieu Courtemanche et Ophélia Nagar offrent leur expertise et expérience afin de venir en aide à leurs confrères et consoeurs dans le besoin. Dès maintenant, ils sont disponibles pour les aider, supporter et encadrer. Ils espèrent ainsi que leur appel à l’union soit entendu. Ils prient aussi tous les Québécois de rester à la maison et de suivre les directives de sécurité émises par le gouvernement afin d’éviter le prolongement de la quarantaine.

www.mathieucourtemanche.com

www.lesbarbares.ca

Instagram : Ophelia.nagar

www.menzclub.ca

Un traitement potentiel du coronavirus sera testé au Canada dès maintenant

L’Institut de Cardiologie de Montréal annonce que son Centre de recherche lance dès aujourd’hui une étude clinique canadienne afin de déterminer si un traitement à court terme réduirait le risque de complications pulmonaires et de décès liés à la COVID-19.

L’étude, nommée COLCORONA, sera coordonnée par le Centre de Coordination des Essais Cliniques de Montréal, financée par le Gouvernement du Québec et appuyée par Pharmascience et CGI.

COLCORONA étudiera le phénomène de tempête inflammatoire majeure présente chez les adultes souffrant de complications sévères liées à la COVID-19. Les chercheurs posent ainsi l’hypothèse que le traitement pourrait réduire les complications liées à la COVID-19. L’étude implique le recrutement d’approximativement 6000 participants qui seront suivis durant une période de 30 jours. Les premiers résultats seront disponibles quelques jours après l’étude complétée.

Critères d’admissibilités des patients :

  • Avoir été diagnostiqué positif à la COVID-19
  • Avoir 40 ans et plus
  • Ne pas être hospitalisé
  • Être disposé à prendre quotidiennement le médicament ou le placébo durant 30 jours
  • Être disposé à s’adonner à deux suivis par téléphone ou vidéoconférence

Les femmes qui ne prennent pas de contraceptifs, celles qui sont enceintes et celles qui allaitent ne sont pas admissibles à l’étude clinique.

Les gens ayant reçu un diagnostic positif à la COVID-19 qui sont intéressés à participer à l’étude clinique sont invités à parler à leur professionnel de la santé ou à composer le 1-877-536-6837. La ligne téléphonique sera en fonction à compter de 7h00, lundi le 23 mars.

Pour en savoir plus sur l’étude clinique COLCORONA, rendez-vous au www.colcorona.org

À propos de l’Institut de Cardiologie de Montréal

Fondé en 1954, l’Institut de Cardiologie de Montréal vise constamment les plus hauts standards d’excellence dans le domaine cardiovasculaire par son leadership en recherche clinique et fondamentale, en soins ultraspécialisés, en formation des professionnels et en prévention. Il abrite le plus grand centre de recherche en cardiologie au Canada, le plus grand centre de prévention cardiovasculaire au pays, et le plus grand centre de génétique cardiovasculaire au pays. L’Institut est affilié à l’Université de Montréal et compte plus de 2 000 employés, dont 245 médecins et plus de 85 chercheurs. www.icm-mhi.org

À propos du Centre de Coordination des Essais Cliniques de Montréal (MHICC) 

Le Centre de Coordination des Essais Cliniques de Montréal (MHICC) est un organisme de recherche clinique académique de premier plan qui fait partie intégrante de l’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM). Le MHICC dispose d’un réseau de collaborateurs établi dans plus de 4 500 établissements cliniques dans plus de 30 pays. Il possède une expertise spécifique dans la médecine de précision, les essais cliniques de haute qualité à faible coût, et le développement de nouvelles vocations pour les médicaments. www.mhicc.org

À propos de Pharmascience

Fondée en 1983, Pharmascience inc. est le plus grand employeur pharmaceutique au Québec. Avec son siège social situé à Montréal et ses 1 500 employés, Pharmascience inc. est une entreprise pharmaceutique privée à service complet ayant de profondes racines au Canada, et dont la portée mondiale est croissante, entre autres grâce à la distribution de ses produits dans plus de 60 pays. Figurant au 56e rang parmi les 100 principaux investisseurs canadiens en recherche et développement (R&D) grâce à 43 millions de dollars d’investissement en 2018, Pharmascience inc. est le 4e plus grand manufacturier de médicaments génériques en vente libre au pays.www.pharmascience.com

À propos de CGI

Fondée en 1976, CGI est l’une des plus importantes entreprises de services-conseils en technologie de l’information (TI) et en management au monde. À partir de centaines d’emplacements partout dans le monde, CGI offre un portefeuille complet de services et de solutions : des services-conseils stratégiques en TI et en management, des services d’intégration de systèmes, des solutions de propriété intellectuelle ainsi que des services en TI et en gestion des processus d’affaires en mode délégué. www.cgi.com

DES INITIATIVES ET DES NOUVEAUTÉS STIMULANTES POUR OFFRIR LA CULTURE À LA MAISON

Bien qu’il ait fermé ses portes au public afin de participer aux efforts en matière de santé publique, le Musée de la civilisation demeure proactif tout en étant sensible à la situation qui confine la population à l’isolement. Toujours innovant, le Musée développe en ce moment de nouveaux contenus culturels en ligne à découvrir à la maison, à volonté, et ce gratuitement :

  • Une heure au Musée, une nouvelle plateforme conviviale de recension de contenus muséaux accessibles en ligne destinée à toute la famille, où figure une liste de contenus qui sera bonifiée en continu. Cette initiative du Musée de la civilisation a été conçue pour être élargie à d’autres institutions muséales. Le Musée national des beaux-arts du Québec a déjà accepté d’y contribuer.
  • Un appel aux citoyens à engager une véritable conversation sur ce qu’ils vivent actuellement pour documenter la réponse collective face à cette pandémie et ses impacts sur la vie de chacun. Il est important qu’un musée de société comme le Musée de la civilisation documente l’actuelle situation partout à travers le monde, tout en permettant aux citoyens de s’exprimer. Les informations et témoignages recueillis permettront de faire un retour sur les événements dans le cadre d’un projet au Musée.
  • Une invitation au public à enrichir le portail des Collections en ligne, en créant et partageant leurs propres albums; la totalité des collections du Musée de la civilisation s’y retrouve, donnant accès à l’une des plus vastes bases de données au pays et permettant ainsi une nouvelle façon d’échanger sur le patrimoine collectif.

Citation :

« La situation que nous vivons en ce moment entraîne une certaine perte de repères, alors que nous avons, comme citoyens, encore plus besoin de partager un « vivre ensemble » et de continuer de nourrir nos esprits, notamment par la culture et les arts. En tant qu’institution culturelle nationale qui a cœur l’accessibilité de la culture au plus grand nombre, notamment grâce au numérique, le Musée de la civilisation souhaite participer le plus activement possible au mieux-être de la collectivité en offrant des produits en ligne enrichissants, divertissants et pour tous les âges. Cela fait partie de sa mission fondamentale, à plus forte raison dans les circonstances. »

Stéphan La Roche, président-directeur général

Une heure au Musée : une nouvelle plateforme de contenus muséaux pour toute la famille

En cette période de confinement, la visite virtuelle des institutions muséales est l’alternative par excellence pour se divertir, s’instruire, se documenter, grandir personnellement et collectivement. Une heure au Musée est une plateforme conviviale de recension de contenus muséaux, accessible en ligne et destinée à toute la famille. Initiative du Musée de la civilisation à laquelle collabore le Musée national des beaux-arts du Québec, le contenu sera continuellement bonifié et mis à jour. Résultant d’une volonté de vouloir offrir aux parents, aux enfants et aux citoyens de tous âges une solution pour occuper une heure de leur journée, dont la routine est actuellement chamboulée, l’invitation est lancée aux autres collaborateurs des milieux culturel et muséal.

Elle se déploiera graduellement, en trois temps :

  1. Liste dynamique de contenus à consulter (disponible dès maintenant);
  1. Rendez-vous quotidiens avec des conservateurs, guides et autres professionnels du milieu muséal pour occuper le temps de manière instructive (dès la semaine du 23 mars);
  1. Projets participatifs permettant d’engager une véritable conversation avec les Québécoises et les Québécois. En tant que musée de société, le Musée de la civilisation souhaite documenter l’actuelle situation vécue au Québec et dans le monde, en vue d’une future création (dès le mois d’avril).

Les Collections en ligne : faire découvrir le regard de chacun sur les collections du Musée

Les collections du Musée de la civilisation témoignent de ce qu’est la société d’ici et d’ailleurs, grâce à plus de 225 000 objets et à plus d’un kilomètre de précieuses archives remontant jusqu’à la période de la Nouvelle-France. On y retrouve de tout : des objets des Premières Nations, du mobilier, des costumes, des accessoires personnels, de la correspondance précieuse, des cartes et encore, et encore! Toutes ces collections sont accessibles en quelques clics.

Les conservateurs du Musée ont d’ailleurs créé plusieurs albums. Le public peut le faire aussi. Le potentiel est gigantesque! La population est invitée à faire découvrir ses intérêts, ses goûts, ses projets et ses rêves en créant elle aussi des albums. Le mode d’emploi est tout simple : il suffit de se rendre sur la pagecollections.mcq.org, de cliquer sur « Créer », puis de s’amuser. Il en résultera à coup sûr un formidable regard d’ensemble sur l’héritage collectif, et assurément une toute nouvelle façon d’interagir les uns avec les autres.

C’est un rendez-vous quotidien sur le site du Musée de la civilisationwww.mcq.org et la page uneheureaumusee.org!