Auteur/autrice : L'équipe

Le 1er festival de cuisine pour enfants au Québec

Rendez-vous en ligne du 17 au 26 septembre partout au Québec
N’oubliez pas votre tablier et vos cuillères de bois!

La toute première édition du festival C’est moi le chef! cuisine le monde se tiendra du 17 au 26 septembre prochain. Ce premier festival 100% en ligne offrira aux petits chefs de partout à travers le Québec ainsi qu’à leur famille de découvrir et de cuisiner une multitude de recettes qui feront voyager leurs papilles.

Dans la continuité des ateliers cuisine en ligne proposés par l’organisme C’est moi le Chef!, le festival offrira une programmation variée et alléchante. Au menu : des ateliers cuisine en direct sur Facebook, des ateliers cuisine avec accompagnement personnalisé en petits comités sur Zoom, des jeux, des concours, etc. Les chefs, recettes et cultures de 4 destinations gourmandes seront mis à l’honneur lors de cette première édition du festival, soit notre belle Province, ainsi que 3 pays qui sont largement représentés au Québec: le Sénégal, la France et le Mexique. 

Cuisiner c’est aussi s’ouvrir aux autres cultures
Les petits chefs pourront découvrir les pays vedette grâce à plusieurs jeux, quiz et anecdotes disponibles en ligne. Ils pourront également regarder 2 chefs qui leur feront découvrir les traditions culinaires de leur pays en direct:

  • Marco Margain depuis la ville de Mexico
  • Tamsir depuis Dakar

Chefs ambassadeurs
Quatre chefs ambassadeurs guideront les petits chefs lors d’ateliers cuisine en direct sur Facebook (gratuits, accessibles à tous):

Programmation
La programmation complète de l’événement est disponible en ligne. Certains événements sont accessibles à tous alors que certains ateliers sont payants – les petits chefs étant alors accompagnés personnellement lors de ces événements en petits groupes – et sur inscription seulement.

Vendredi 17 septembre: 
17h30-18h: les astuces de Karine pour débuter en cuisine (événement d’ouverture)

Samedi 18 septembre: 
10h-11h: Spécial Mexique ($ – Inscription obligatoire)
Pâtes au pesto d’avocat crémeux et champignons grillés

17h-18h: Spécial France ($ – Inscription obligatoire)
Vol-au-vent à la provençale

Dimanche 19 septembre: 
10h-11h: Spécial Mexique – en direct sur Facebook
Quesadillas avocat et haricots noirs, salsa pico de gallo
Avec la cheffe Elemy Ascencio du Calaveras (Montréal) 

16h30-17h30: Spécial France – en direct sur Facebook
Quiche aux légumes d’été
Avec le chef Joris Larigaldie de l’Académie culinaire de France au Canada 

Samedi 25 septembre: 
10h-11h: Spécial Sénégal – en direct sur Facebook
Yassa poulet aux légumes avec le chef Edmond Sadio du Diolo (Montréal) 

17h-18h: Spécial Québec ($ – Inscription obligatoire)
Poutine d’automne

Dimanche 26 septembre: 
10h-11h: Spécial Sénégal ($ – Inscription obligatoire)
Velouté de patate douce à la tomate, yogourt et bananes plantains

16h30-17h30: Spécial Québec – en direct sur Facebook
Pâté chinois revisité
Avec le chef Frédéric Cyr du Château Frontenac (Québec)

Tarifs ateliers payants :

  • 23,50$ pour 1 enfant + 1 parent
  • 9,50$ par enfant supplémentaire

Pour réserver: cestmoilechef.ca

Les familles qui le souhaitent pourront également commander la trousse du festival (édition limitée, 19,50$) qui contient le tablier officiel C’est moi le chef! cuisine le monde, ainsi qu’une multitude de cadeaux offerts par nos partenaires. 

À propos du festival C’est moi le chef! cuisine le monde
La première édition du festival C’est moi le chef! cuisine le monde est organisée par la même équipe qui est derrière les ateliers C’est moi le chef!, offerts en présentiel ou en ligne à l’année. Fondé par Karine Desserre-Pezé en 2017, l’organisme C’est moi le chef! propose des ateliers cuisine axés sur la découverte des aliments, prioritairement des fruits et légumes locaux et de saison. À ce jour, ce sont plus de 6000 enfants et parents qui ont participé aux différents ateliers et le taux de satisfaction dépasse 98%!

Le festival est fier de pouvoir compter sur de précieux partenaires sans qui la tenue de cette toute première édition n’aurait pas été possible: Desjardins, Consulat général de France à Montréal, Avocats du Mexique, ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ainsi que l’Union des producteurs agricoles, Bonduelle, Cuisinons en famille, une initiative des Producteurs laitiers du Canada et IKEA.

cestmoilechef.ca
#jecuisinelemonde

Just a Beginning le 1er album live de Andy Emler Mega Octet, et célèbre ainsi les 30 ans du Mega Octet

sortie le 15 Octobre prochain

Un concert du Méga, est une expérience sensorielle particulière. Ce qui nous emporte, nous fascine provient d’une énergie collective unique ; un ensemble de forces individuelles savamment combinées pour la fabrication d’une transe, d’une fusion immédiatement reconnaissable. Cette fabrication nous est donnée à déguster dans une cérémonie parfaitement réglée. 

 Le Mégaoctet a ses recettes, ses passages requis, immanquables. A la manière d’un combo Rock revenant toujours plus intensément sur sa profondeur de chant, l’orchestre a su au fil des ans se forger une façon a lui de vibrer à l’unisson. Un unisson extravagant, jubilatoire, parfois drôle, toujours très puissant, envoutant. 

Ces 20 dernières années, le  MégaOctet s’est consolidé notamment autour de :

Laurent Blondiau (trompette), Philippe Sellam et Guillaume Orti (sax alto), Laurent Dehors (sax ténor, clarinettes), François Thuillier (tuba), Eric Echampard (batterie), François Verly (percussions) et Claude Tchamitchian (contrebasse). Ils sont aujourd’hui, les gardiens d’une flamme qui traverse le temps, marque ses époques. 

Si tous ces forts en gueule, ces personnalités ébouriffantes ont étés si fidèles c’est bien pour ce moment extatique qu’ils vivent et nous donne à vivre lors d’un concert.

L’œuvre de Andy Emler avec son MégaOctet est là :  au moment du concert, sans distance, sans artifice il a le don du partage. Et cet instant si méticuleusement préparé est propice à toutes les découvertes les plus fructueuses, aux joies nouvelles. 

« Just a beginning » est le premier témoignage discographique d’un concert du MégaOctet . Si rien ne remplacera jamais l’expérience du contact direct avec ce groupe hors norme, il nous a semblé que cet enregistrement était, enfin, une traduction satisfaisante de l’Univers du « Méga » sur scène.  Réalisé sous les bons auspices du festival de Nevers, il permet aussi d’entendre les improvisateurs voltigeurs que sont Médéric Colignon, Thomas de Pourquery et Nguyen Lê, tous trois revenus « au bercail » le temps de ce programme inédit. 

DENIS GRAVEL ANIMERA L’ÉMISSION DU RETOUR SUR LES ONDES DE BLVD 102,1

La station BLVD 102,1 est fière d’annoncer la signature d’un contrat avec l’animateur Denis Gravel. Dès 14h aujourd’hui, il prendra la barre de l’émission Gravel dans le retour en compagnie de sa complice de longue date, Véronique Bergeron.

«Pour nous c’est le scénario rêvé et la suite logique de ce qu’on a bâti», explique Denis Gravel avec enthousiasme. «On a très hâte de plonger avec une gang qui a l’air super trippante et passionnée. On ne peut pas demander mieux!»

Le directeur de la programmation de BLVD 102,1, Claude-Éric Girard, renchérit avec fierté : «On embauche l’animateur du retour préféré des gens de Québec. C’est une acquisition extrêmement stimulante pour notre jeune antenne!»

À partir du mardi 7 septembre, Denis Gravel animera aussi en direct l’émission du midi, La meilleure heure de musique au monde! chaque jour de la semaine de 11h30 à 13h sur les ondes de BLVD 102,1.

Rej Laplanche s’installe dans l’émission du matin Rej Laplanche, qui animait l’émission du retour, prend les rênes de l’émission matinale Rej against le matin, en compagnie d’Élodie Déry et de Marc-André Lord, du lundi au vendredi de 6h à 9h30.

BLVD 102,1 poursuit sa vocation rock

« On souhaitait offrir plus de contenu, plus d’actualité à notre auditoire. Avec l’arrivée de Denis et Véro, on continuera à faire vibrer les amateurs de rock tout en nourrissant leurs différents champs d’intérêts », explique M. Girard.

PROGRAMMATION COMPLÈTE AUTOMNE 2021 DE BLVD 102,1

REJ AGAINST LE MATIN, avec Rej Laplanche, Élodie Déry et Marc-André Lord, en semaine de 6h à 9h30 Le mélange parfait de rock, d’information et de divertissement, c’est avec Rej against le matin que vous le trouverez. Vous verrez, ce sera facile d’affronter le matin avec Rej, Élo et MAL!

LE RAPPEL D’ÉLO, avec Élodie Déry, en semaine de 9h30 à 11h30 La pétillante Élo rocke vos matinées au boulot. Avec de la bonne musique, les journées de travail passent plus vite. Vous ne verrez pas le temps filer que ce sera déjà l’heure du lunch!

LA MEILLEURE HEURE DE MUSIQUE AU MONDE!, avec Denis Gravel, en semaine de 11h30 à 13h

Vous aimez le rock et vous aimez Denis Gravel? Vous allez adorer la meilleure heure de musique au monde à BLVD 102,1.

EN FRANÇAIS SVP!, avec Rej Laplanche, en semaine de 13h à 14h

Une émission de rock francophone dans laquelle on donne de l’amour à notre musique d’ici.

GRAVEL DANS LE RETOUR, avec Denis Gravel, Véronique Bergeron et Audrey Painchaud, en semaine de 14h à 18h

BLVD 102,1, c’est plus que du rock. C’est aussi votre destination pour écouter la célèbre émission Gravel dans le retour. Retrouvez la formule qui a fait le succès de cette émission avec Denis Gravel et Véronique Bergeron. À eux s’ajoutent la pétillante Audrey Painchaud et une bonne dose de rock!

LES ASSOCIÉS, avec Mathieu Marcotte et Élodie Déry, en semaine de 18h à 20h Les anciens complices Mathieu Marcotte et Élodie Déry se retrouvent chaque soir pour proposer une émission unique mettant en lumière leur passion commune du rock et leurs grandes connaissances musicales. Les deux « Associés » s’éclatent en ondes en donnant aux amateurs les rock news de la semaine et en leur présentant le meilleur du rock d’aujourd’hui.

LE COLLECTIF RAPQC, avec Franck Pettigrew, en semaine de 20h à 21h Le Collectif RapQc c’est la seule quotidienne rap au Québec. Avec Franck Pettigrew à la console, ne manquez rien de la scène musicale rap francophone d’ici.

BLVD DU ROCK, avec Dan Caron, samedi et dimanche de 10h à 16h La fin de semaine, laissez le légendaire Dan Caron vous offrir la meilleure sélection rock à Québec! Le BLVD du rock, c’est un mélange audacieux des succès rock et alternatifs de l’heure avec Royal Blood, Rise Against, 30 Seconds to Mars, Imagine Dragons, Greta Van Fleet, Papa Roach et The Killers. Sans oublier les groupes coups de cœur de Québec : Metallica, Muse, Foo Fighters, Avenged Sevenfold, Guns N’ Roses, Pearl Jam et Green Day.

Approbation de la colchicine à faible dose par Santé Canada pour les maladies cardiovasculaires basée sur l’étude COLCOT

Les personnes atteintes d’une maladie coronarienne bénéficient désormais d’une nouvelle option de traitement pour réduire les risques d’événements cardiovasculaires. Santé Canada a émis un avis de conformité pour le médicament d’ordonnance MYINFLAMC (comprimés de colchicine de 0.5 mg) en vertu des résultats de l’étude clinique COLCOT de l’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM).

Menée par Dr Jean-Claude Tardif, l’étude clinique COLCOT a comparé la colchicine à un placebo, en complément au traitement standard, pour la prévention d’événements cardiovasculaires ischémiques chez des patients ayant récemment subi un infarctus du myocarde (aussi appelé crise cardiaque).

Publiés dans le prestigieux New England Journal of Medicine, les résultats ont démontré la grande efficacité de la colchicine, qui, ajoutée au traitement standard chez des patients ayant subi un infarctus du myocarde, diminue significativement les risques cardiovasculaires.

Ainsi, le traitement avec la colchicine réduit de 23% le risque d’un premier événement cardiovasculaire ischémique et de 34% le risque d’événements ischémiques totauxchez les patients ayant subi un infarctus du myocarde1.

« L’approbation par Santé Canada de la colchicine à faible dose (0.5 mg) basée sur les résultats de notre étude COLCOT permettra aux patients avec une maladie coronarienne de réduire leur risque d’évènements cardiovasculaires », indique Dr Jean-Claude Tardif, directeur du Centre de recherche de l’ICM, professeur de médecine à l’Université de Montréal et chercheur principal de COLCOT. « Nous sommes heureux que Santé Canada ait reconnu l’efficacité et la sécurité de la colchicine à faible dose pour la prévention des évènements athérothrombotiques. »

Repositionner des médicaments existants

Les maladies cardiovasculaires représentent l’une des principales causes de mortalité et d’hospitalisation au Canada. Bien que la prévention joue un rôle majeur pour réduire le risque cardiovasculaire, la recherche sur le repositionnement de médicaments déjà existants reste primordiale pour trouver, de manière rapide et abordable, de nouvelles avenues thérapeutiques améliorant la santé des patients.

« L’avis de conformité de Santé Canada démontre l’importance de tirer profit des connaissances que nous détenons sur les médicaments existants », indique Dr Jean-Claude Tardif. « En donnant de nouvelles vocations thérapeutiques à des médicaments bien connus, nous pouvons générer de façon efficace, en termes de délais et de coûts, un impact positif sur la santé des Canadiens, conclut-il. »

L’ingrédient actif de MYINFLA MC, la colchicine, est déjà utilisé comme traitement pour la goutte, la péricardite et la fièvre méditerranéenne familiale. Santé Canada a approuvé le médicament le 25 août 2021. Le MYINFLA (colchicine 0.5 mg à libération prolongée) est indiqué pour la réduction des événements athérothrombotiques chez les adultes atteints d’une maladie coronarienne existante, en plus des thérapies standards dont la diminution du LDL-cholestérol (« mauvais cholestérol ») et le traitement antithrombotique.

À propos de l’étude COLCOT (COLchicine Cardiovascular Outcomes Trial)

COLCOT est une étude clinique randomisée à double insu comparant la prise quotidienne de 0.5 mg de colchicine à un placebo, en complément au traitement standard. Coordonnée par le Centre de Coordination des Essais Cliniques de Montréal (MHICC), elle s’est déroulée dans 167 sites de recherche situés dans 12 pays.

Son critère d’efficacité primaire était une combinaison de décès cardiovasculaires, d’arrêts cardiaques réanimés, d’infarctus du myocarde, d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) et d’hospitalisations urgentes pour angine nécessitant une revascularisation coronarienne1. Les patients étaient traités conformément aux lignes directrices nationales incluant l’utilisation intensive de statines1.

Les événements composant les critères d’efficacité de l’étude ont été évalués et confirmés par un comité indépendant composé de cardiologues et de neurologues. L’essai clinique a été supervisé par un comité indépendant de surveillance des données d’innocuité.

Dans les 30 jours suivant leur infarctus du myocarde, les 4745 patients de COLCOT ont été assignés de façon aléatoire à recevoir quotidiennement 0.5 mg de colchicine ou un placebo, en complément à leur traitement standard. Ils ont ensuite été suivis sur une période médiane de 23 mois1. Les patients ayant reçu la colchicine à une dose quotidienne de 0.5 mg ont présenté des taux d’événements cardiovasculaires ischémiques (premiers et récidivants) significativement plus bas que ceux recevant le placebo.

À propos de l’Institut de Cardiologie de Montréal

Fondé en 1954, l’Institut de Cardiologie de Montréal vise constamment les plus hauts standards d’excellence dans le domaine cardiovasculaire par son leadership en recherche clinique et fondamentale, en soins ultraspécialisés, en formation des professionnels et en prévention. Il abrite le plus grand centre de recherche en cardiologie au Canada, le plus grand centre de prévention cardiovasculaire au pays, et le plus grand centre de génétique cardiovasculaire au pays. L’Institut est affilié à l’Université de Montréal et compte plus de 2000 employés, dont 245 médecins et plus de 85 chercheurs.

À propos du Centre de Coordination des Essais Cliniques de Montréal (MHICC) 

Le Centre de Coordination des Essais Cliniques de Montréal (MHICC) est un organisme de recherche clinique académique de premier plan qui fait partie intégrante de l’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM). Le MHICC dispose d’un réseau de collaborateurs établi dans plus de 4500 établissements cliniques dans plus de 35 pays. Il possède une expertise spécifique dans la médecine de précision, les essais cliniques de haute qualité à faible coût, et le développement de nouvelles vocations pour les médicaments.

-30-

Références :

  1. Tardif JC, Kouz S, Waters D, et al. Efficacy and safety of low-dose colchicine after myocardial infarction. N Engl J Med 2019;381:2497-2505; disponible à nejm.org
  2. Bouabdallaoui N, Tardif JC, Waters DD, et al. Time-to-treatment initiation of colchicine and cardiovascular outcomes after myocardial infarction in the Colchicine Cardiovascular Outcomes Trial (COLCOT). Eur Heart J 2020;41:4092-4099.
  3. Samuel M, Tardif JC, Khairy P, et al. Cost-effectiveness of low-dose colchicine after myocardial infarction in the Colchicine Cardiovascular Outcomes Trial (COLCOT). Eur Heart J – Qual Care Clin Outcomes 2020.
  4. Samuel M, Tardif JC, Bouabdallaoui N, et al. Colchicine for secondary prevention of cardiovascular disease: A systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Can J Cardiol 2021;37:776-785.
  5. Nidorf SM, Fiolet ATL, Mosterd A, et al. Colchicine in patients with chronic coronary disease. N Engl J Med 2020;383:1838-47.
  6. Fiolet ATL, Opstal TSJ, Mosterd A, et al. Efficacy and safety of low-dose colchicine in patients with coronary disease: a systematic review and meta-analysis of randomized trials. Eur Heart J 2021;42:2765-2775.
  7. Tardif JC, Marquis-Gravel G. Low-dose colchicine for the management of coronary artery disease. J Am Coll Cardiol 2021;78:867-869.

L’information sur les produits pharmaceutiques (y compris ceux en cours de recherche) dont il est question dans ce communiqué n’est pas destinée à des fins promotionnelles ou à titre d’avis médical.

ANDRÉANNE MARTIN GUERRIÈRE

Quatre ans après la sortie de Fais-moi la musique, son premier album, l’autrice-compositrice Andréanne Martin nous dévoile son projet Guerrière, qui réunit 12 pièces. On trouve dans ce nouvel opus des chansons qui parlent de résilience, de persévérance, de l’importance de rêver et de continuer à dénoncer les injustices sociales. Guerrière est sans aucun doute son album le plus mature sur le plan des textes, des textures vocales et des sonorités, plus surprenantes. On peut y entendre sa première chanson « in English », son premier flirt avec le style électro et même une collaboration avec Julien Alvarez Thomet du groupe Bombolessé dans la pièce « Cajolé », sortie plus tôt ce printemps. Avant de lancer un deuxième album, Andréanne a voulu prendre le temps de choisir les bonnes chansons, de peaufiner le tout – textes, arrangements, interprétation –, et ça s’entend! La pandémie a été bénéfique à ce chapitre, et bien d’autres pièces ont été créées et sortiront dans les années à venir. Voici les paroles du plus récent extrait « Le même rêve » (version radio), à paraître le 13 août.

Je ressens toujours la même fièvre
Celle qui me fait grimper plus haut
Comme de l’arbre coule la sève
De goutte à goutte s’écoulent mes mots
Je lâche pas, je marche ou je crève
Depuis plus de trois décennies
Je refais toujours le même rêve
Il me suivra dans la galaxie 

Réalisé par l’autrice-compositrice, l’album compte plusieurs musiciens exceptionnels, dont Walter Druce à la guitare, Vincent Lafrance à la basse, Ariane Racicot, Jérôme Leblanc-Cyr et Marc Legault aux claviers, Peter Colantonio à la batterie, Christopher Vincent au trombone, Isabelle Verville à la trompette, Alexandre Dion au saxophone, Clarence Corbeil aux percussions ainsi que Guy Porlier, Pascale Séguin, Gabriel Joseph et Julien Alvarez Thomet aux chœurs. Le mixage a été effectué par Simon L’Espérance et le matriçage par Richard Addison. 

À PROPOS D’ANDRÉANNE MARTINAprès de multiples apparitions à la télévision, dont sa participation à l’émission La Voix en 2013, Andréanne Martin lance son premier EP, Mon beau bandit, en 2016. Elle obtient ensuite une bourse de perfectionnement du Conseil des arts et des lettres du Québec afin d’améliorer sa plume aux côtés de Francis Cabrel, le parrain des Rencontres d’Astaffort en France. En 2017, elle lance un premier album, Fais-moi la musique, sur lequel on trouve plusieurs collaborateurs d’envergure, dont Pierre Huet (Beau Dommage, Offenbach, Paul Piché). L’année suivante, elle fait paraître l’extrait « L100 k-lisse », accompagné d’un vidéoclip hilarant réalisé en collaboration avec les comédiennes du Projet Stérone. Avec ces dernières, elle continue de donner des spectacles comme comédienne et autrice-compositrice-interprète. En 2020, elle a la chance d’offrir quelques concerts privés à l’extérieur grâce à une bourse du Conseil des arts de Montréal. Avec son nouvel album, elle prépare une tournée de spectacles à travers le Québec.

OG CYRUS & SANS PRESSION

OG Cyrus et Sans Pression sont deux rappeurs montréalais avec une feuille de route plutôt impressionnante. Tous deux cumulent de nombreux projets et de nombreuses collaborations au fils des années.

En 2021, les deux comparses commencent à travailler étroitement ensemble par l’entremise de Komo des productions KM INC. C’est à ce moment qu’ils se mettent à bosser sur un projet collaboratif avec l’aide du talentueux Vagga, de la sublime Sabrina Sabotage, de l’artiste français Nikya et du producteur de renom Sonny Black.

Les artistes nous présentent aujourd’hui un microalbum de 4 chansons intitulé : « Immortel ». Au travers de cet EP, vous y trouverez des mélodies, complètement en phase avec des déclarations passionnées. Les rappeurs nous livrent des œuvres empreintes de poésie, de messages d’espoir tantôt teintés d’humours, tantôt teintés de clairvoyance.

Le premier extrait du projet « Soleil » joue actuellement sur plusieurs radios commerciales. Vagga (Vagalam Beats) y signe une musique mélodieuse, parfaitement en phase avec cette déclaration d’amour légère et passionnée. À leur manière, les trois artistes, nous propose une rythmique positive avec une touche humoristique qui vous laissera sans aucun doute le sourire aux lèvres.

En 2021, les deux comparses commencent à travailler étroitement ensemble par l’entremise de Komo des productions KM INC. C’est à ce moment qu’ils se mettent à bosser sur un projet collaboratif avec l’aide du talentueux Vagga, de la sublime Sabrina Sabotage, de l’artiste français Nikya et du producteur de renom Sonny Black.

Les artistes nous présentent aujourd’hui un microalbum de 4 chansons intitulé : « Immortel ». Au travers de cet EP, vous y trouverez des mélodies, complètement en phase avec des déclarations passionnées. Les rappeurs nous livrent des œuvres empreintes de poésie, de messages d’espoir tantôt teintés d’humours, tantôt teintés de clairvoyance.

Le premier extrait du projet « Soleil » joue actuellement sur plusieurs radios commerciales. Vagga (Vagalam Beats) y signe une musique mélodieuse, parfaitement en phase avec cette déclaration d’amour légère et passionnée. À leur manière, les trois artistes, nous propose une rythmique positive avec une touche humoristique qui vous laissera sans aucun doute le sourire aux lèvres.

DANSE DANSE PRÉSENTE SA 24e SAISON (RE)VIVRE LA DANSE ENSEMBLE

Nous allons nous retrouver et vivre la danse ensemble ! Danse Danse annonce les 10 spectacles qui constituent sa 24e saison, un retour tant attendu par toute l’équipe, les artistes et les compagnies de danse, à qui il tarde de retrouver le public !

Plus grande, plus belle et plus ambitieuse encore, cette saison de retrouvailles promet d’éblouir des spectateurs de tous les horizons, avec des pièces de street dance comme de ballet contemporain, venues d’ici et d’ailleurs.

En salle, en numérique ou en extérieur : la saison 2021-2022 de Danse Danse

L’ouverture de saison se fera en grande pompe avec l’énergie hip-hop d’Ebnflõh,  suivi de l’inclassable Alan Lake, du nouveau spectacle des Ballets Jazz de Montréal sur la musique de Patrick Watson, d’un nouveau visage la danse contemporaine d’ici, Parts+Labour_Danse, du retour de Ballet BC avec un programme triple époustouflant incluant The Statement de Crystal Pite, du chef de file de la nouvelle génération d’artistes scandinaves Alan Lucien Øyen, de la danse furieusement sensuelle de L-E-V de Sharon Eyal, d’une expérience jubilatoire de Sylvain Émard avec 20 interprètes, de la présence tant attendue de l’unique Édouard Lock avec la São Paulo Companhia de Dança et de la chorégraphie Crypto du danseur étoile Guillaume Côté. 

Nouveau ! Hors les murs

Pour la première fois, Danse Danse propose une programmation automnale dans l’espace public, entièrement gratuite ! Un élan du départ tout en fête avec Children of Chemistry de Sébastien Provencher du 24 au 26 septembre (17 h 30 et 19 h 30) dans les vitrines de l’Édifice 2-22 ; Habiter nos mémoires de Caroline Laurin-Beaucage du 1 au 3 octobre (11 h à 19 h) dans le bassin de l’Esplanade de la Place des Arts et Préludes de Sylvain Émard Danse, les 2 et 3 octobre (16 h : Prélude #1 – Le Cercle ; 17 h : Prélude #2 – Le Carré) sur l’Esplanade de la Place des Arts.

Webdiffusions DIGIDANSE

Pour une deuxième saison, une sélection de quatre spectacles de grandes compagnies de danse internationales sera offerte en ligne, en collaboration avec DanceHouse (Vancouver), Harbourfront Centre (Toronto) et le Centre National des Arts (Ottawa). La première webdiffusion du 1er au 11 octobre sera Cão Sem Plumas (Chien sans plumes) de la chorégraphe brésilienne Deborah Colker. Une danse puissante mêlant contemporain, classique et tradition, pour donner vie au poème Cão Sem Plumas sur la région du fleuve Capibaribe dans le nord-est du Brésil.

Ateliers de danse tout public

En plus des spectacles en salle et en virtuel, Danse Danse offrira des ateliers de danse tout public. Des chorégraphes ou interprètes de la saison initient les participants à leur pratique. Ateliers conçus pour tous.tes, les amateurs de danse seront servis.es ! Plus de détails à venir.

« Cette saison propose un retour en salle festif et chaleureux, en toute sécurité et bienveillance. Quel ravissement de s’imaginer réunis pour voir de grands artistes exercer leur art comme ils l’ont toujours fait. Que d’aventures et d’émotions allons-nous traverser ensemble en redécouvrant leurs univers. Votre place vous attend, et nous aussi. »

Pierre Des Marais, Directeur général et codirecteur artistique
Caroline Ohrt, Codirectrice artistique et directrice du développement

AUTOMNE 2021

Ebnflōh
La Probabilité du Néant
Alexandra ‘Spicey’ Landé

C’est la compagnie Ebnflōh qui lancera le mouvement en salle, avec La Probabilité du Néant, nouvelle création d’Alexandra Spicey Landé. Huit danseurs de street dancedéferlent sur le grand plateau du Théâtre Maisonneuve, où prennent aussi place les spectateurs, unis dans une même proximité. La danse incisive de ‘Spicey’ interroge notre responsabilité individuelle et collective. Brouillant les pistes et jouant des perspectives selon l’œil qui regarde, La Probabilité du Néant pose un regard lucide sur notre perception, notre jugement et les conséquences de nos choix; et rappelle notre formidable capacité de résistance et de résilience.​

5. 6. 7. 8. 9 octobre 2021 \ 20 h
Sur la scène du Théâtre Maisonneuve

Alan Lake Factori(e)
L’effritement des parades
Alan Lake

De retour à Danse Danse, Alan Lake offrira au public une collision des disciplines, clé de voûte de son univers foisonnant. Mystérieuse fête païenne aux images puissantes, L’effritement des parades célèbre les semences et l’abondance. Librement inspirée du mythe de Perséphone, l’œuvre est une odyssée symboliste dans laquelle imaginaires délirants, ambitions érodées et idéaux désenchantés viennent s’échouer.

19. 20. 21. 22. 23 octobre 2021 \ 20 h 
Cinquième Salle

BJM – Les Ballets Jazz de Montréal
VANISHING MÉLODIES – Musique de Patrick Watson

Anne Plamondon, Juliano Nunes, Eric Jean

Ensemble, nous célébrerons le 50e anniversaire des BJM avec VANISHING MÉLODIES, incursion dansée dans l’univers poétique de Patrick Watson, le musicien montréalais à la voix inimitable. Danse, théâtre, musique et vidéo composent un tableau impressionniste chorégraphié par Anne Plamondon et Juliano Nunes, dans une mise en scène d’Eric Jean. Rythmée par les chansons de Patrick Watson, cette production est un écrin de choix pour les 14 fabuleux artistes-interprètes de la compagnie de danse chérie du public, auxquels se joint une actrice.

2. 3. 4. 5 novembre 2021 \ 20 h \\ 6 novembre 14 h et 20 h
Théâtre Maisonneuve

Parts+Labour_Danse
Efer
David Albert-Toth, Emily Gualtieri

Avec sa danse physique saisissante, Parts+Labour_Danse aborde les thèmes de la perte, la solitude, le rassemblement et le pouvoir transformateur du deuil. Emily Gualtieri et David Albert-Toth explorent les ambiguïtés de l’expérience humaine dans des œuvres d’une intense énergie. Efer, leur création la plus ambitieuse à ce jour, signifie « cendres » en hébreu, un symbole de finitude comme de renouveau. Sept interprètes investissent l’entre-deux, un espace qui n’est ni ici ni là-bas, entre le jamais plus et le pas encore.

16. 17. 18. 19. 20 novembre 2021 \ 20 h
Cinquième Salle

Ballet BC
The Statement (
Crystal Pite)
Bedroom Folk (Sharon Eyal)
GARDEN (Medhi Walerski)

Pour son troisième passage à Danse Danse, Ballet BC réunit dans un même élan généreux Sharon Eyal, Crystal Pite et Medhi Walerski. Bedroom Folk, chorégraphié par Sharon Eyal, est une œuvre intense et minutieusement synchrone, menée par les impulsions électroniques répétitives d’Ori Lichtik. The Statement, savoureux dialogue entre mots et mouvements, est du pur Crystal Pite, un imbroglio inextricable où quatre danseurs, autour d’une grande table, dévoilent rapports de force et jeux de pouvoir. Enfin, GARDEN de Medhi Walerski, un bouquet de musique et de danse inspiré du Quintette en la mineur op. 14 de Camille Saint-Saëns, fait merveille, distillant une douce mélancolie.

1. 2. 3. 4 décembre 2021 \ 20 h
Théâtre Maisonneuve

APOPHIS: LA NAISSANCE D’UN SUPERGROUPE

Non seulement Apophis donne aujourd’hui naissance à leur premier album, mais nait aussi de cet opus homonyme, un supergroupe à garder à l’œil !

Vous avez bien raison, le mot supergroupe ne devrait pas être employé à la légère. Mais c’est pourtant bien ce mot qu’il faut utiliser pour décrire Apophis. Considérons un instant les forces en présence. Voici d’abord Alexandre Martel, sans conteste le réalisateur de disques le plus inspiré au Québec – on lui doit, seulement cette année (!), la réalisation des albums d’Alex Burger, de Thierry Larose et de Lumière. Ajoutons au portrait son frère, Cédric Martel, le fidèle et souriant pilier sur qui Hubert Lenoir et Tire le Coyote (notamment) ont pu compter à la basse. Quant au batteur étoile PE Beaudoin, il n’est rien de moins que le Hal Blaine de la scène musicale de Québec – est-il vraiment nécessaire d’en ajouter ?

Sur ce premier album d’Apophis,formation émergeant d’un monticule de cendres mauves,vous retrouverez donc (entre autres) des mélodies velcro, du rock de plaisance,un peu de prog (pourquoi se priver de ce grisant plaisir?), ainsiqu’une chanson dont le titre est le nom du groupe (les fans de Black Sabbath savent qu’une chanson dont le titre est le nom du groupe est toujours un gage de qualité).

Vous entendrez aussi l’histoire d’un gars ayant vécu l’horreur du covoiturage lorsque le conducteur syntonise la mauvaise chaîne, un solo de guitare d’Alex Burger, Cédric se remémorant sa jeunesse dissolue et des textes sans doute moins cryptiques que ceux auxquels Alexandre Martel (aussi connu sous les traits livides du prince Anatole) nous ahabitués jusqu’ici. Tous des trois membres d’Apophis, tous chanteurs, prennent chacun leur tour le contrôle du micro principal.

Wikipédia ne ment pas: Apophis est un dieu égyptien personnifiant le chaos, le mal et l’obscurité. Il se peut que si vous évoquez le sujet en entrevue, Alexandre Martel vous parle d’occultisme et de tarot. Soyons prévenus. Mais retenons surtout que s’ils ont choisi d’affubler leur nouvelle formation de ce nom, c’est pour célébrer tout ce qui, du désordre et de la noirceur, peut émerger d’éblouissant

POUR VOUS PROCURER L’ALBUM, C’EST ICI!

MAD

« Dans le dessein de former un danseur incarné, performant et singulier, l’EDCM porte une égale attention à la Suivant la sortie des deux extraits « La fille de personne » le 15 juin 2021 et «La belle époque» le 27 juillet dernier. M.A.D. est fin prête à dévoiler un premier opus de 8 chansons. « Doux-Amer » est le goût qu’ont laissé dans la bouche de la jeune femme les diverses situations vécues durant sa vie. Elle y relate à travers son EP, les leçons apprises : le goût agréable versus comment elles ont été montrées : le goût désagréable.  
 
« Doux-Amer » n’est pas un projet qui cherche à plaire, mais plutôt à être vrai. Loin d’être une confession, il s’agit plutôt de l’affirmation d’une vérité propre à l’artiste, car personnelle à celle-ci. Naviguant au gré des différents styles sonores du EP, (produit/mixé/matricé par Inspired Muzik), les émotions de M.A.D. viennent se greffer à ceux-ci et les mots qui en découlent sont inspirés par cette volonté d’être sincère sans détour.
 
D’après l’artiste, derrière le regard de chaque individu, il y a une histoire et si cette histoire ne semble pas correspondre à celle couramment entendue, cela ne signifie pas qu’elle n’existe pas.
 
Doux-Amer est un projet sans contraintes ni obligations, réalisé par une artiste indépendante qui raconte ce qui se trame en silence dans un monde où les gens cris pour être entendu, mais où personne ne veut écouter…

M.A.D. c’est un amalgame d’affirmation de soi, de naturel et de mystère. Artiste, elle est !  
 
M.A.D. maîtrise bien la langue française laissant sa plume raconter son histoire à travers une rythmique authentique et des propos libérateurs.
 
Dans une poésie propre à son identité, M.A.D. vous invite à entrer dans son univers doux et amer.

L’École de danse contemporaine de Montréal fête ses 40 ans

Cette année marque le 40e anniversaire de l’École de danse contemporaine de Montréal (EDCM). Pour partager cette célébration avec le plus grand nombre, plusieurs activités célébrant le talent de la relève en danse contemporaine seront présentées au grand public, dont, cet automne :

Les arbres meurent debout de Clara Furey

Les finissants 2020 de l’EDCM présentent Les arbres meurent debout une création originale signée de l’artiste montréalaise Clara Furey, elle-même diplômée de l’ECDM, dans le cadre du programme Quand l’art prend l’air du Conseil des Arts de Montréal. Lieu et horaire à venir sur le site Web de l’EDCM ! L’événement sera reporté au lendemain selon les conditions météorologiques.

Les coulisses des Corps Avalés

Le public est invité à observer les coulisses de la recréation de Les corps avalés de Virginie Brunelle, par les étudiants de troisième année. Cet événement est présenté dans le cadre des Journées de la culture, en présence de Sophie Breton, interprète à la création et diplômée de l’EDCM, et de Lucie Boissinot, directrice artistique et des études de l’EDCM. 24 septembre 2021 à 19h en ligne.

L’EDCM, l’histoire d’un rêve

Spécialisée dans la formation des interprètes en danse contemporaine, l’EDCM est la première institution québécoise à former professionnellement les danseurs hors du territoire classique. Elle se veut un terreau fertile pour la recherche et le développement artistique ainsi que l’émergence de nouveaux courants. 

C’est en 1981 que l’idée d’initier une formation en danse moderne, puis contemporaine, s’impose à Linda Rabin et feu Candace Loubert. 

« Candace et moi voulions intégrer, sur scène, l’expressivité et l’intériorité de l’être avec la force technique. Cela a été le but de l’École depuis sa fondation, d’amener ces deux aspects dans sa formation. Nous sommes arrivées au bon moment car il y avait un besoin au Canada pour des centres de formation. » – Linda Rabin, cofondatrice et ancienne codirectrice de LADMMI

Ainsi, elles fondent Les Ateliers de danse moderne de Montréal inc. au sein de l’édifice emblématique du Belgo. Elles optent pour une approche novatrice basée sur l’entraînement physique, le processus créatif et les techniques somatiques. L’âme de l’institution s’imprègne grandement des techniques développées par de grands noms de la danse (Martha Graham, José Limon, F. Mathias Alexander, Elaine Summers…) et de l’accueil de maîtres de réputation internationale. 

Révéler plusieurs générations d’interprètes en danse

Avec pour objectif d’amener chaque individu à sa pleine éclosion artistique et technique, l’EDCM a formé plus de 400 interprètes professionnels qui s’illustrent sur les scènes nationale et internationale. Désormais installée dans l’Édifice Wilder-Espace Danse, en plein cœur du Quartier des spectacles, l’école poursuit l’œuvre de ses fondatrices selon la lignée philosophique initiale, toujours en quête de modernité et de renouvellement.

« Tout au long de son histoire, l’EDCM a été définie par la prise de risques et la créativité. L’adaptabilité et l’ouverture d’esprit qui caractérisent l’EDCM lui ont toujours permis de façonner et de répondre à l’évolution des conditions de la pratique de la danse. Cette approche avant-gardiste reste essentielle pour renforcer sa spécificité dans l’écologie de la danse contemporaine. » Yves Rocray, directeur général

« Dans le dessein de former un danseur incarné, performant et singulier, l’EDCM porte une égale attention à la forme et au contenu à l’égard de chacun des individus en formation. La rencontre avec les quelque quarante artistes en danse issus du milieu professionnel permet à chacun l’exploration et la découverte de son propre champ de virtuosité. Cette manière de faire provoque une transformation qui permet l’éclosion d’un danseur singulier et pluriel. » – Lucie Boissinot, directrice artistique et des études


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top