3 millions d’écoutes et un nouvel album pour Louis-Étienne Santais

3 millions d’écoutes et un nouvel album pour Louis-Étienne Santais

C’est le vendredi 27 novembre que Louis-Étienne Santais dévoilera son premier album solo au piano intitulé « Reflection I », projet dont il laissait entendre les premières notes en août dernier et qui frôle maintenant les 3 millions d’écoutes sur les plateformes numériques.

Avec cet opus, le compositeur néoclassique propose 45 minutes de paysages sonores à la fois touchants et réconfortants. Né de l’assemblage tout en nuances de onze compositions issues de différentes périodes de la vie du compositeur, « Reflection I » est une œuvre achevée intime et quelque peu mélancolique. Fortement inspiré par ses nuits d’insomnie récurrentes caractérisées par des élans créatifs, l’album se veut une exploration musicale centrée autour des thèmes inspirants du temps fugitif, de l’amour sous plusieurs formes, du deuil et de la sincérité.

« La création d’une section de pièce ou d’une mélodie pouvait souvent être synonyme d’un retour au sommeil vers 7 h ou même 8 h le matin. »

En présentant comme pièce maitresse la nostalgique « Father », accompagnée d’une session live à la fois douce et puissante, c’est tout en simplicité et en émotions brutes que Louis-Étienne Santais a choisi de marquer la sortie attendue de ce nouvel album. C’est à voir et entendre le 27 novembre prochain!

Le pianiste présentera d’ailleurs pour la première fois en direct un avant-goût de ses compositions ce vendredi 20 novembre. Il assurera dès 20h la première partie de Ghostly Kisses qui fera une première visite au Palais Montcalm dans une formule revisitée avec un quatuor à cordes. Un spectacle inédit en webdiffusion à ne pas manquer, et dont les billets sont en vente juste ICI


L’album de Louis-Étienne Santais est disponible en présauvegarde ICI.

À propos de Louis-Étienne Santais 

On le connait avant tout comme la moitié du duo Fjord et comme une partie intégrante de Ghostly Kisses. Aujourd’hui, après avoir récolté sur les différentes plateformes plus de 60 millions d’écoutes avec ces deux projets, Louis-Étienne Santais fait le grand saut et présente pour la toute première fois ses compositions en solo ! 

Si son travail n’est pas sans rappeler les œuvres de Jean-Michel Biais, Alexandra Streliski, Nils Frahm et Ôlafur Arnalds, le compositeur et producteur de la Ville de Québec demeure avant tout un pianiste autodidacte d’une grande sensibilité qui conjugue habilement et de façon spontanée la musique classique au minimalisme pop moderne.

Musique

mononews logo white


© Tous droits réservés. Mononews

Back to Top